Cette semaine, Manue partage avec vous sa créa de la semaine : “Dédale”

Cette créa vient enrichir la nouvelle thématique, “Odyssée”, et qui a pour point d’orgue l’expérimentation.

Avec “Dédale”, Manue expérimente un style graphique qui tend vers l’abstraction et alimente, ainsi, son nouveau champ de création.

 

DEDALE

A4, encre sur papier Canson, 2018

Dédale, A4,encre sur papier,2018,par Manue Prudhomme

Dédale de la série DELTA : Tout un symbole :

Pour cette créa, j ‘ai souhaité partir de l’idée « du lâcher prise », d’expérimenter, de créer un dessin complètement aléatoire sans forme générale prédéterminée.

Il en résulte un labyrinthe de triangles qui s’imbriquent, se cachent, dont on ne perçoit ni le début ni la fin.

Dédale (détail)

Il en jaillit une lumière et un effet visuel qui est proche de l’éblouissement tant il empêche l’ œil de se fixer sur un point précis, d’identifier un quelconque schéma, d’emprunter un chemin tout tracé.

L’esthétique particulière de« Dédale » brouille les repères, pour mieux refléter la nécessité du « lâcher prise » pour libérer son esprit.

Dédale (détail)

Un dédale de triangles lumineux qui se perdent dans l‘infini.

« Dédale » est comme une cristallisation de mon besoin de créer, sans fin, rempli de lumière, complexe dans lequel je me perds et ne me fixe aucunes limites.

Dédale (détail)

Avec cette créa, je me suis interdit de suivre un chemin tout tracé, au contraire.

J’ai pu créer moi même ce chemin, le réinventer, le construire de toute pièce, en être l’architecte.

C’est un voyage à travers un univers, un cheminement, une quête.

Dédale (détail)

Dédale, Le mythe* :

Dédale est un personnage de la mythologie grecque.

Il est principalement connu pour être un inventeur, un sculpteur, un architecte, un forgeron dont le talent était exceptionnel.

Il est loué par beaucoup d’auteurs, latins et grecs pour son génie esthétique et ingéniosité technique.

Anthony van Dyck
Daedalus_and_Icarus- 1620 (source wikipedia.org)

Son œuvre la plus célèbre est le labyrinthe qui a abrité le Minotaure dont le nom commun « dédale » est issu.

Mosaïque romaine de Rhétie représentant le labyrinthe, Thésée et le Minotaure. (source : wikipedia.org)

Le rapport de Dédale aux arts est très fréquent dans les textes antiques. Une légende dit qu’il est l’inventeur de l’architecture et de la sculpture.

Dédale n’a jamais tout à fait disparu des arts iconographiques au cours des siècles, et en particulier le motif de la chute d’Icare et celui du Labyrinthe.

La chute d’Icare, Picasso 1958 (souce : wikipedia.org)

Dédale fascina grand nombre d’artistes dont Bruegel, Picasso ou Matisse, et encore aujourd’hui il est l’objet de créations artistiques.

Dédale : La définition*

Dédale signifie dans le sens commun un labyrinthe, un lieu où l’on s’égare, où l’on se perd, à cause de la complication des détours.

Dans un sens plus large, il signifie l’embarras dont il est très difficile de sortir, choses très compliquées qu’il est difficile de concevoir nettement ou de débrouiller.

A bientôt,

Manue

Dédale, A4, encre sur papier, 2018, par Manue Prudhomme

Pour voir les thémaques de la série DELTA : cliquez ici

* sources:
https://fr.wikipedia.org
https://fr.wiktionary.org

 

One thought on “La CREA de la SEMAINE : La série DELTA : Dédale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *