A l’origine… Les légendes !


tatouage polynésien
Photo de cogito ergo imago.

 

La légende raconte en effet que pendant la période
« Po » (temps obscurs), les deux fils du dieu Ta’aroa, la principale divinité tahitienne, était prénommée Mata Mata Arahu (« qui imprime avec du charbon de bois »)
et Tu Ra’i Po (« qui réside dans le ciel obscur »).
Ils auraient inventé le tatouage pour séduire Pahio, la fille du premier homme, Ti’i, et de la première femme, Hina. Pahio était gardée en captivité par sa mère afin de préserver sa virginité.
Les deux Dieux auraient donc orné leurs corps de tatouages, portant un motif de Tatau appelé Tao Maro Mata et l’auraient arrachée à sa captivité en lui transmettant le désir de se faire tatouer elle aussi. Les fils de Ta’aroa, devenus les dieux du tatouage, auraient ensuite enseigné les techniques des tatouages aux hommes, qui l’appréciaient beaucoup.


 

 

 photo: etoile-de-lune.net
photo: etoile-de-lune.net

 

Voici, une des nombreuses légendes de tradition orale liée à l’origine de l’art du tatouage dans ce que l’on appelle généralement “le triangle polynésien”.
Il regroupe, aujourd’hui, la Polynésie Française, les Iles Cook, la Nouvelle Zélande, l’ Ile de Pâques, les Samoa et Hawaï.

Carte du triangle polynesien

Source : blog.lecriturien.org

 

Toutes ont en commun, qu’il s’agit du cadeau de dieux fait aux hommes.
Ces derniers en faisant un rite de passage obligatoire.

En effet, quiconque ne passe pas par la cérémonie du tatouage ou ne le termine pas est considéré comme “tabou”, c’est à dire intouchable (personne ne peut ni le nourrir, ni lui parler, ni le soigner). Il est, donc par conséquence, exclu de la tribu. Certains explorateurs et marins durent se faire tatouer les mains afin de pouvoir manger en période de famine. Les motifs du tatouage polynésien sont uniques pour chaque personne dans la société polynésienne pré-européenne.

Les différentes fonctions sociologiques du tatouage:

       • Décoratif: Comme le raconte les différentes légendes, c’est pour conquérir sa bien aimée que  l’homme se tatoue, elle se tatoue alors elle même pour plaire en retour. Il est alors une parure de séduction indispensable

tatouage polynésien
Photo de thelastminute

•Rituel: Il est, dans ce cas, exécuté par le prêtre tatoueur lors de grandes cérémonies rituelles. Il s’agit ici de “marquer” les rites sociaux importants comme le passage de l’enfance à la puberté, le mariage… etc…

  • Identitaire: Il est la carte d’identité du porteur. C’est à dire qu’il indique le territoire (les graphismes et symbolismes étant bien spécifiques à chaque archipel), le clan, la famille et le rang qu’il occupe dans l’échelle sociale.
tatouage chef polynésien
Photo: dessin-corporel.e-monsite.com

 

 

 

tatouage chef polynésien

Photo de tattooblogger

•Acte de bravoure: Il indique tout les actes héroïques par lequel le porteur s’est distingué, que ce soit dans l’acte de guerre, de la chasse ou de la pêche.

 

tatouage polynésien

Photo de photo-fenix

 

“le Prêtre” tatoueur

tatouage polynésien
coeurpolynesie.com

De part l’origine divine du tatouage dans ces sociétés tribales, il est destiné pour les classes de haut rang comme les dieux, les rois et leur descendance, et chefs.

Le “ prêtre” tatoueur, Tahu ‘a tâta  pour les îles de la Société, tuhuka patu tiki pour les Marquises, hérite de père en fils d’un prestige et d’une grande considération dans ces sociétés traditionnelles.

Lors de l’opération, le tatoueur s’entourait de plusieurs aides qui avaient les rôles tout aussi important de tendre la peau, maintenir le sujet et d’essuyer le sang qui ne devait en aucun cas touché le sol.

0112
Bras tatoué, dit la Reine Pomaré (Collection Ville de Périgueux) echosart.com

Comme montré ci-dessus, l’outil de tatouage est composé d’un maillet et de peignes de différentes tailles.

Les outils étaient fabriqués en os ou en dents d’animaux  (cochon sauvage, requin) ou de nacre pour la partie supérieure du peigne et de bois dur et lourd pour les manches.

L’encre était faite à partir de graine de “tiairi” brulées, dont la cendre était mélangée à l’eau.

Ci-dessous vous pouvez observer toutes les parties du corps pouvant être tatouées.

tatouage polynésien

tatouage polynésien

Photos de runningafterantelope.

 Séance de tatouage !

Découvrez ci-dessous une séance de tatouage traditionnelle
exécutée par Vatéa, tatoueur polynésien.

 

 

 Etua :

le Tiki ou la représentation du Divin…

 

quaie-branly-tiki Le Tiki (homme, dieu ou homme dieux) est la représentation divine des ancêtres ou Etua qui signifie ”divin”.

Il est représenté dans les sculptures, peintures, poteries. Il est également l’un des motifs les plus utilisés en tatouage (mais graphiquement différent des sculptures, peintures…).

Il est le symbole de la protection et de puissance pour le porteur.

Il existe une multitude de symboles codifiés relevant du sacré, du surnaturel, et du rapport de l’homme avec la nature (soleil, la lune, les plantes, margouillat, oiseaux, etc…), nous les aborderons d’ailleurs dans un prochain article sur le symbolisme des motifs polynésiens.

 tatouage polynésien

Source : Tatouage polynésien d’hier et d’aujourd’hui. Pacific Promotion Tahiti S.A.

Le tatouage polynésien, réapparait majoritairement chez les jeunes  alors qu’il était en voie de disparition depuis 150 ans.

Il symbolise pour eux  » le langage des Anciens « 

Et vous comment trouvez-vous cette tradition picturale?

 

 

 

Sources :
Tatouage Polynésien : histoire, symbolique et motifs des Tataux Polynésiens.
Histoire du Tatau.

5 thoughts on “Le Tatouage Polynésien : un Art Divin.

  1. trés interessant,j’attends d’en savoir plus sur les motifs
    je suis tout de meme heureuse,que ma tatoueuse utilise du materiel plus moderne et sans doute moins douloureux!

  2. Merci Prisce et damiens, sachez que bien que le tattoo tradi soit plus douloureux sur le moment il n’y a pas d’effet « coups de soleil » une fois qu’il est réalisé. De plus,aujourd’hui il existe des peignes à usage unique et stérilisable…la modernité a du bon parfois..
    Le symbolisme, mérite en effet, un article à lui seul tant il y a dire, bien que la majorité des explications aient été perdu de part l’interdiction des missionnaires qui n’y voyaient là que barbarie… (ils ont fait pire, mais c’est mon avis personnel) alors à bientôt pour de nouvelles découvertes 😉

  3. Ah la culture Polynésienne ! Tout un art, et ce n’est rien de le dire. Tous ces tatouages existent depuis des centaines d’années et n’ont pas perdu une goutte d’originalité et leur signification a toujours autant d’importance. Très bon article. bonne continuation 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *