Découvrez cette semaine 3 sculptures créées en fil de fer, à découvrir jusqu’au 20 avril 2017 au musée « la Maison Familiale d’Henri Matisse ». Jouer avec les matières, l’espace, les courbes, la logique de continuité d’une ligne… La collection de dessins « Au fil de la vie… Pour en tracer l’essentiel! » sort du cadre et expérimente.

 

 

Envie de sortir du cadre… Jouer avec l’espace 3D, les courbes, les pleins et les vides, la continuité maximum d’une ligne, donner vie autrement à mes personnages dessinés… C’est ce qui m’a amenée à tenter d’expérimenter la représentation de mes personnages sous forme de sculpture.

Mais quel matériau utiliser pour garder leurs fluidités, leurs courbes, leur côté « épuré », leur vie?
Comment trouver un matériau en accord avec la logique de la collection : « Au fil de la vie… »?
Le fil de fer fût comme une évidence!

Reste à voir si ma maîtrise et ma réflexion sur « comment faire? » seront à la hauteur de mes envies. C’est toujours la difficulté dans la création : fixer dans la réalité une image, un sentiment, une envie… et surpasser les difficultés de la réalisation, des matériaux, des outils… Car mine de rien, la rigidité du fil de fer et loin d’être évidente à dompter! Et comme j’ai choisi de travailler avec la bobine au bout (afin de ne pas gaspiller ou manquer de longueur de fil pour amener la sculpture au maximum de ses possibilités), les déplacements de courbes ne sont pas évidents. De plus j’ai choisi un fil de fer assez rigide pour que celui-ci ne se déforme pas et se tienne. Mais avec de la volonté et de la patience, on arrive à faire beaucoup de choses!

 

outils-sculpture-fil-de-fer

 

J’ai mis beaucoup de réflexion à créer ces sculptures car je souhaitais exploiter au maximum le fil de fer, sans devoir le rompre dans l’évolution de sa ligne et le couper. Parfois on a pas le choix il faut couper! Mais de cette coupure on cherche à créer un nouvel esthétisme dans la fixation de la suite de la sculpture. De toute cette réflexion « manuelle » sort toujours des pensées philosophiques : la continuité de la vie ou des actes, chercher à maintenir le plus longtemps possible un certain état, puis devoir le rompre pour pouvoir prendre une meilleure direction et tenter d’accéder à quelque chose de meilleur, toutefois ne pas oublier de fixer correctement ce nouveau départ à l’ancien sous peine d’une fragilité qui pourrait casser l’ensemble… Vous voyez on peut partir loin dans ses pensées quand on crée.. A vous, maintenant, de vous faire votre propre histoire! Les 3 sculptures sont visibles au musée « La Maison Familiale d’Henri Matisse » au sein de l’exposition « Au fil de la vie… Pour en tracer l’essentiel! », du 20 janvier au 20 avril 2017. Plus d’infos sur l’exposition : cliquez ICI

Voici donc ce qui est ressorti de cette nouvelle expérience, dans l’ordre des créations (afin que vous puissiez saisir l’évolution), créations concluantes pour moi :

« Rêve»

Scultpure-en-fil-de-fer_au-fil-de-la-vie-pour-en-tracer-l-essentiel_Reve_goddyn-helene

 

Jouer avec l’angle de vue dans une lumière tamisée, c’est voir apparaître la sculpture sous forme de dessin en ombre sur le mur. Comme une boucle : l’espace renvoie à l’essentiel : le dessin.

 

Scultpure-en-fil-de-fer_au-fil-de-la-vie_art-collection_goddyn-helene_Musée-Maison-Matisse-3

« Bienveillance»

Scultpure-en-fil-de-fer_au-fil-de-la-vie-pour-en-tracer-l-essentiel_Bienveillance_goddyn-helene

Sans lumière pas d’ombre… et inversement.

Scultpure-en-fil-de-fer_au-fil-de-la-vie_art-collection_goddyn-helene_Musée-Maison-Matisse-2

 

« Ma bonne étoile»

Scultpure-en-fil-de-fer_au-fil-de-la-vie-pour-en-tracer-l-essentiel_Ma-bonne-étoile_goddyn-helene

Ma bonne étoile, créée le 1er janvier 2017
(un bon moyen de fêter les vœux de la nouvelle année aux êtres aimés).

Scultpure-en-fil-de-fer_au-fil-de-la-vie_art-collection_goddyn-helene_Musée-Maison-Matisse

 

Ce que j’aime avec ce matériau c’est qu’il donne également vie aux personnages d’une autre manière : le mouvement.
En effet un simple mouvement d’air ou une impulsion de la main les fait bouger : j’adore! Et vous?

 

 

Ne vous détrompez pas, plusieurs heures ont été nécessaires à leur création (entre 3 et 5h).
La simplicité c’est souvent ce qu’il y a de plus long à élaborer!
Car il faut anticiper ce qui sera superficiel et ainsi en extraire l’essence.

A bientôt. Hélène

Découvrez le reste de la collection sur le site : www.helenegoddyn.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *