Recueillir
«tous les souffles du monde».

(Aimé CESAIRE)


Quel grand honneur pour moi d’avoir participé à l’exposition « l’Art Actuel : France/Japon » qui s’est déroulée au « Musée National Art Center de Tokyo », du 3 au 14 août 2016. Cette exposition était organisée par le Salon d’Automne de Paris et leur partenaire japonais le « CAEA ».

Musee National Art Center vue aerienne

En effet, suite à ma participation en octobre 2015 au salon historique « Le Salon d’Automne » sur les Champs Elysées (voir le reportage : ICI) ; le jury, ainsi que la délégation d’artistes japonais invitée à exposer à Paris (CAEA _ Club des Amis de l’Europe et des Arts), a sélectionné en retour des artistes français pour participer au S.A.I au Japon (Salon d’Automne International).

Voici le Mandala Humain « Voyage », section Art Digital, sélectionné pour le National Art Center de Tokyo.

mandala-humain-VOYAGE_Helene-Goddyn_National-Art-Center-Tokyo_S.A

– « Chère Hélène Goddyn,
Nous avons le plaisir de vous informer que vous avez été sélectionnée pour exposer gracieusement dans le cadre du SAI (Salon d’Automne International) France-Japon au National Art Center de Tokyo du 3 au 14 août 2016… Le dépôt aura lieu au Grand Palais des Champs Elysées, porte C… Les œuvres seront acheminées par bateau et reviendront en France en novembre 2016, elles seront par conséquent immobilisées pour une durée de plus d’une année…
Vous renouvelant nos félicitations pour votre participation à cette manifestation internationale de haute tenue et dans l’un des plus beaux musées au monde, nous vous prions de croire, chère Hélène Goddyn, en nos sentiments les plus fraternels et les plus solidaires ! La direction du SAI ».
Effectivement le « National Art Center » fait partie du « TOP 5 » des Musées au MONDE!
Quel plaisir de pouvoir partager au plus loin la démarche artistique des Mandalas Humains : « Rendre visible l’invisible et démontrer notre universalité… ».
Le nom du tableau « Voyage » prend toute sa dimension… Voici quelques photos.
 

Laurence-Pigeyre-Photographie_National-Art-Center_Art-Actuel-2016-2
france-japon-2016-542
Musee-National-Art-Center_Tokyo_Japon_art-actuel
Laurence-Pigeyre-Photographie_National-Art-Center_Art-Actuel-2016
Goddyn-Helene_Mandala-Humain-VOYAGE_Musee-National-Art-Center_Tokyo_Japon2
Montage_The_National_Art_Center_Tokyo
Laurence-Pigeyre-Photographie_National-Art-Center_Art-Actuel-2016-3
Goddyn-Helene_Mandala-Humain-VOYAGE_Musee-National-Art-Center_Tokyo_Japon
Goddyn-Helene_Mandala-Humain-VOYAGE_Musee-National-Art-Center_Tokyo_Japon3
national-art-center-Salon-d'automne-international_2016-1
National-Art-Center-Japon_Salon-d-Automne_Sophie-Bourgenot

Une autre bonne nouvelle :
– « 11 mars 2016.
Chère artiste sociétaire,
C’est avec joie que je porte à votre connaissance la décision prise par notre dernier Conseil d’Administration de vous accorder, en récompense de la haute qualité de votre production artistique, le titre de membre « sociétaire » du Salon d’Automne… Permettez-moi, au nom de chacun des membres du Comité et du Bureau de notre Société d’artistes, en particulier de la présidente de la section photographique, qui vous a sélectionnée, de vous féliciter chaleureusement. Sylvie Koechlin, sculpteur, Présidente du Salon d’Automne. 

Mandala-Humain-VOYAGE_Hélène-Goddyn_ok

 


L’aventure continue! Merci à vous, qui soutenez mon travail, à vous qui me suivez et m’encouragez depuis le début.

Merci aux organisateurs pour leur énergie et leur travail, merci à Mme Nagata qui m’a accompagné dans cette aventure.

> Plus d’infos sur le Mandala Humain « Voyage » : cliquez ICI

> Exposition parrainée par l’Ambassade française au Japon / Ministère des Affaires étrangères.

> le musée « National Art Center » : ICI

Qu’est ce que le Salon d’Automne International?

Constatant l’accélération des activités internationales du Salon d’Automne*, les membres du Comité ont décidé courant 2013 de se doter d’un nouvel outil pour l’organisation de ses manifestations artistiques tenues à l’étranger.

A peine ses statuts déposés, la toute nouvelle association du « Salon d’Automne International – SAI » a immédiatement été propulsée au-devant de la scène artistique internationale : à Sarria (Galice), à SAO PAULO, au CAIRE pour la 4e « Biennale d’Art et de Littérature-Salon d’Automne d’EGYPTE », à TUNIS, PEKIN, à TOKYO, à TEL AVIV ou au LUXEMBOURG!!!

Composé de membres Fondateurs et de membres de sa direction, les acteurs du Salon d’Automne International partagent tous une même passion pour l’échange et le dialogue au nom d’une éthique principalement soucieuse d’altérité.

Si le Salon d’Automne International conserve le principe d’un « Jury » quant au contenu artistique des manifestations à l’étranger (jury intégrant des plasticiens du pays d’accueil), il ne peut s’y épanouir sans les inlassables promoteurs de notre société d’artistes qui organisent sur place les conditions matérielles et techniques de nos manifestations.
De fait, la géopolitique liée aux cultures spécifiques nous impose une approche aussi adaptée que respectueuse pour réussir à faire entendre les chants du monde dans toute leur diversité. Une approche plutôt «pluriverselle» qu’ «universelle», gage de rencontres susceptibles de féconder des métissages artistiques élargissant toujours plus les champs plastiques !

En effet, il n’est pas « la » culture mais « des » cultures, lesquelles ne sont jamais figées et se nourrissent les unes des autres…

Animés d’une passion et d’une volonté propres à déplacer les montagnes, nos représentants à l’étranger, soutenus par les conseillers culturels de nos ambassades ou par les services de l’Alliance Française, assurent l’organisation de nos expositions.

À SARRIA (Galice), au CAIRE, à MOSCOU, à SAO PAULO et dans le Nord est, à MOSCOU, à BUDAPEST, à NEW YORK, à TEL AVIV, à MEXICO, à RYADH, à JEDDA, à PEKIN comme à TOKYO, ils s’activent pour construire des EVENEMENTS D’ENVERGURE INTERNATIONALE afin de consolider les passerelles entre les communautés artistiques les plus diverses…

Chacune de nos manifestations a pour but de créer une situation de rencontres et d’échanges entre plasticiens proposés par le SAI et plasticiens du pays d’accueil...

Toutes les disciplines sont accueillies sans restriction ni hiérarchie, les expressions musicales et poétiques au même titre que les arts plastiques… Recueillir «tous les souffles du monde» (Aimé CESAIRE) pour que vive la Fraternité des Arts et des Artistes : tel est notre credo !

La question de «l’utilité» du Salon d’Automne International mérite d’être posée.
Que peut -il apporter aux artistes, à quelle nécessité répond-t-il ?

Son expérience des dix dernières années, déjà sous forme de la CISA (Commission Internationale du Salon d’Automne) puis du SAI depuis plus d’un an, permet d’apporter un éclairage décisif sur le rôle qu’il joue et entend jouer à l’échelle mondiale.

Le Salon d’Automne, depuis son déploiement en Autriche dès 1945, n’a eu de cesse de favoriser partout les moyens ses échanges artistiques européens et inter-continentaux.

Ainsi, la Yougoslavie, la Pologne, le Japon, la Chine, etc… accueillirent des délégations d’artistes du Salon d’Automne entre 1950 et 1980. Ces échanges s’estompèrent par la suite jusqu’en 2003 où le Musée du Bois de Pékin couronnait le Centenaire de la Société du Salon d’Automne en organisant une belle exposition dans des conditions optimales.

Après ce sursaut, ce fut véritablement avec la mise en place du Salon d’Automne International à Sarria, en Galice, sous l’impulsion du sculpteur espagnol Jose Diaz FUENTES, qu’une véritable politique d’échanges internationaux se mit en place.
Les «couleurs» du SAI, où convergent toutes les cultures du monde, ne tardèrent pas à flotter sur LE CAIRE, RYADH, JEDDAH, MOSCOU, TEL AVIV, SAO POLO… C’est dire que la structure même du SAI, association d’artistes issus du Salon d’Automne et en concertation permanente avec ce dernier, dispose déjà d’un «capital expérience» énorme, où ses facultés d’adaptation ont été vérifiées sur toutes les capitales où le SAI a organisé une rencontre artistique.

Car il nous faut ici le rappeler : les expositions effectuées sous le titre du SAI organisent systématiquement une rencontre entre les artistes exposants du Salon d’Automne et les artistes du «pays hôte», lequel, chaque fois que possible, confiera la mission du commissariat général à l’un des siens.
Ainsi toute interprétation de volonté hégémonique est délibérément écartée.

Le deuxième avantage présenté par le SAI, c’est justement ce lien intrinsèque avec le Salon d’Automne dont la grande épopée historique est indissociable de l’Art moderne du XXe siècle et des noms universellement reconnus qui lui sont attachés : RENOIR, RODIN, CEZANNE, DERAIN, MODIGLIANI, BONNARD, VUILLARD, DUCHAMP, BRAQUE, LEGER, Chirico, CHAGALL, MATISSE, PICCASSO, VASARELY, DE STAEL, POLIAKOFF, DEBRE…, etc. : il est le réceptacle d’une mémoire artistique d’une importance considérable que le SAI entend bien transmettre par delà les frontières tout en ouvrant ses portes à tous les artistes ayant engagé leur vie dans la création et désireux de s’inscrire à leur tour dans cette chronologie artistique sans équivalent !

Bref, pour employer une terminologie propre au «marketing», le SAI propose à ses exposants, sans aucune distinction raciale, culturelle ou religieuse, un prestigieux LABEL de qualité universellement connu et reconnu !!!

Son éthique de « Fraternité des Arts et des Artistes » lui permet de survoler toutes les frontières, la seule patrie qu’il se reconnaisse étant celle de l’Art, l’Art comme langue «pluriverselle», c’est à dire nourrie de la diversité des cultures du monde…

Enfin, le Salon d’Automne International, apporte aux créateurs l’assurance d’une visibilité précieuse, aussi bien dans des lieux d’exception comme le « NATIONAL ART CENTER » de TOKYO, « TOP 5 » des MUSEES du MONDE, que sur les réseaux sociaux du Web ou par la publication de leurs œuvres dans des catalogues, trace indélébile et particulièrement efficace pour alimenter le parcours des artistes…

Oui, le Salon d’Automne International-SAI est un merveilleux outil d’échanges, de rencontres et de promotions artistiques.
Il appartient aux artistes, où qu’ils se trouvent, de s’en saisir pour contribuer à enrichir et poursuivre la partition polyphonique des arts contemporains par-delà les obstacles culturels et géopolitiques !…

Voir une partie du musée en vidéo

 

 

*Le « SALON D ’AUTOMNE » du « GRAND PALAIS » à PARIS, dont des noms universellement reconnus lui sont attachés comme RENOIR, RODIN, CEZANNE, DERAIN, MODIGLIANI, BONNARD, VUILLARD, DUCHAMP, BRAQUE, LEGER, CHIRICO, CHAGALL, MATISSE, PICCASSO, VASARELY, DE STAEL, POLIAKOFF, DEBRE, BRAQUE, GAUGUIN, ZAO WOU KI , APOLLINAIRE à Yves BONNEFOY, en passant par Louis ARAGON, Paul FORT, Edouard GLISSANT, Jean-Louis LIPPERT, Oxmo PUCCINO, DEBUSSY, MAURICE RAVEL, FAURE, ROUSSEL, mais aussi CARTIER – BRESSON, MAN-RAY, IRVINN PENN, JEAN -LOUP SIEFF, ou encore CHRISTIAN DIOR ou VUITTON s’exporte à l’international par une nouvelle association : le « SALON D ’AUTOMNE INTERNATIONAL » (SAI).

Créé le 31 octobre 1903 au PETIT PALAIS à Paris, à l’initiative d’un groupe d’artistes – MATISSE, VUILLARD, BONNARD, ROUAULT, VALLOTTON, MARQUET… – en révolte contre l’académisme ambiant, le « SALON D ’AUTOMNE » a toujours conservé une réputation internationale extraordinaire qui ne s’est jamais démentie…Célèbre architecte de La SAMARITAINE, Frantz JOURDAIN (1847-1935), Homme de lettres, polémiste redoutable et dreyfusard convaincu, compagnon de ZOLA et figure incontournable de l’Art Nouveau, en fut le premier Président, obtenant le concours de personnalités s’inscrivant dans cette mouvance, tels l’architecte Hector GUIMARD les peintres Edouard VUILLARD, Georges ROUAULT, Eugène CARRIERE, ou le décorateur JANSEN… Le but est double : le « SALON D’AUTOMNE » se doit à la fois de contribuer à la notoriété des jeunes artistes et de faire découvrir l’Impressionnisme et ses prolongements à un public populaire. A son actif, il fut LE SEUL à accueillir Paul CEZANNE et à lui assurer deux rétrospectives, en 1904 et 1907 ; chacun sait l’influence qu’elles exercèrent sur nombre d’artistes et sur PICASSO en particulier, qui y aura également exposé ses oeuvres. On retrouvera également des peintres, des sculpteurs comme BRAQUE, GAUGUIN, ou encore ZAO WOU KI, mais aussi des photographes comme CARTIER – BRESSON, MAN-RAY, IRVINN PENN ou encore JEAN-LOUP SIEFF! Affichant dès l’origine son éthique de Fraternité des Arts, à laquelle le « SALON D’AUTOMNE INTERNATIONAL ou SAI » ajoutera la Fraternité des artistes…, le « SALON D ’AUTOMNE » se singularise par sa pluridisciplinarité puisque se trouvent mélangés PEINTURES, SCULPTURE, PHOTOGRAPHIES, DESSINS, BANDES DESSINEES, GRAVURES, ARTS APPLIQUES et DECORATIFS (RUHLMANN, VUITTON…). Les peintres étrangers y sont particulièrement représentés. Dès 1905, il annexe la musique : DEBUSSY, MAURICE RAVEL, FAURE, ROUSSEL et bien d’autres viendront écouter leurs oeuvres interprétées durant le Salon… mais également la mode, avec CHRISTIAN DIOR, qui y fera défiler ses mannequins, et la poésie, brillamment représentée depuis 1907, de Guillaume APOLLINAIRE à Yves BONNEFOY, en passant par Louis ARAGON, Paul FORT, Edouard GLISSANT, Jean-Louis LIPPERT, Oxmo PUCCINO, etc… Le Salon aura eu, par exemple, des Présidents comme les célèbres RENOIR ou RODIN, des membres du comité d’honneur comme le célèbre homme politique et amis des Arts Olivier SAINSERE, mais aussi des parrains des artistes comme CABU ou WOLINSKI…Vitrine de la modernité de son temps, il fut le principal réceptacle de l’ECOLE de PARIS qui accueillait notamment tous les artistes juifs venus d’Europe de l’Est (Chana ORLOFF, KISLING, SOUTINE, HAYDEN, KREMAGNE, MANE-KATZ…), il se tient annuellement à PARIS. Dès sa création, le Salon d’Automne affichera le principe de solidarité au coeur de son activité. Après avoir été le locataire du GRAND PALAIS durant tout le XXe siècle, il se déploie depuis trois ans sur les CHAMPS- ELYSEES.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *