Le Yantra ou Sak Yant : le sacré encré dans la peau

 

 tatouage thaï traditionnel

Les origines du tatouage thaï traditionnel :
“le Sak Yant”

Le Yantra qui est aussi plus connu sous le nom Sak Yant :
sak” qui veut dire “taper sur” sous entendu du mot tattoo
et “Yant” qui signifie “le dessin géométrique sacré”.

Le Sak Yant est le tatouage traditionnel thaïlandais, mais il est aussi répandu dans beaucoup de pays d’Asie du sud-est comme la Birmanie, le Cambodge, le Laos jusqu’à Singapour.

A l’origine, ce sont les brahmanes au IIIe siècle avant notre ère, qui ayant peur que l’indouisme ne disparaisse d’Inde, envoyèrent des sages en Asie du sud-est. Ils ont emporté avec eux les “Yant”, ces dessins géométriques magiques, ainsi que des mantras et  des prières.

 

Ci-dessous le yantra de l’invincibilité

 tatouage thaï traditionnel

Cette tradition fût incorporée à la tradition bouddhiste thaïlandaise à l’époque d’Ankhor.

La technique :

Ces Sat Yant sont exécutés par les moines bouddhistes à l’aide du “Sak Mai”, un long bambou taillé en pointe ou un “Sak Khem” longue tige de métal se terminant en pointe.

Ci-dessous des “Sak Khem” ornés de bouddha

Montage-aiguille- tatouage thaï traditionnel

Ci-dessous utilisation sak Mai

tattoo bamboo- tatouage thaï traditionnel

Le rituel:

C’est un rituel qui allie l’animisme, le brahmanisme et le bouddhisme, il est exécuté par des praticiens de la wisha (magie) ou par les moines bouddhistes.

Les Sak Yant sont considérés comme magiques et accordent des pouvoirs mystiques, de protection ou de bonne chance.

Le rituel se déroule  en général au temple, il permet d’activer le Sak Yant, lorsque le praticien égraine des incantations ou des prières appelées Mantras.

sak-yant- tatouage thaï traditionnel

sak-yant- tatouage thaï traditionnel

Lors de certaine cérémonie, la ferveur des fidèles, les conduit jusqu’à la transe où ces derniers se sentent, alors, investit par l’esprit de l’animal totem qu’il s’est fait encrer. Cette vidéo est très impressionnante…

La signification :

(les exemples ci dessous ne sont pas exhaustifs bien sûre)

> Les motifs animaliers :

Ils représentent pour le porteur, l’animal totem, il acquiert les caractéristiques de l’animal tatoué lorsque celui ci est activé.

La tortue (Yant Paya Thao Ruean ) : la longévité

yan-paya-thao-ruean tortue-tatouage thaï traditionnel

le tigre (Yant Suea Awg Sueg ): il apporte le succès et ses vertus

suea-awg-sueg tigre-tatouage thaï traditionnel

sak_yant_tatouage thaï traditionnel

> les motifs géométriques :

Le Yant Gao Yord est un tatouage magique, qui protège le porteur contre les attaques, les assauts magiques, il apporte chance et protection. C’est un tatouage très commun et fort.

Ci dessous, le centre représente l’ univers. Le contour, l’ artère ombilicale de Bouddha.

Les neuf sommets des tatouages signifient la voie au Nirvana.
L’ écriture est écrit en Pali, et inclut le Khata suivant (le Mantra):
Gu Ti Gu Ya Tha Saa Wae Taa Saa Gu

tatouage thaï traditionnel géométrique

> Les Ha Taewou prière aux 5 lignes :

Leurs significations diffèrent selon le maitre qui l’exécute.

Ha taewou tatouage thaï traditionnel

 

- la ligne 1 : protège, nettoie le domicile, 
- la ligne 2 : renverse le mauvais karma et
les mauvaises constellations d’horoscope
,
- ligne3 : protège contre la magie noire et les malédictions,
- ligne 4 : octroie la chance, la fortune et le succès dans les projets,
- ligne 5 : est un charme d’attraction, rend séduisant et renforce les lignes 3 et 4. Ils se lisent de gauche à droite.

 

> Les personnages :

Le Hanuman (Hanuman Na Dan ) : Apporte la victoire

hanuman-naa-daan personnage-tatouage thaï traditionnel

Thaomahalap (Yant Thaomahalap) : Yant de charme

thaomahalap tatouage thaï traditionnel

Aujourd’hui :

Aujourd’hui, la tradition perdure, mais l’apparition de la machine électrique simplifie la technique de tatouage et,  donc permet à des non initiés de pratiquer ces tatouages symboliques sans le rituel.

Pour ma part, je trouve cela dommage car un tatouage se mérite et n’est pas un produit de consommation… Mais n’est ce pas , là encore, notre époque qui rend désuettes des traditions ancestrales, au lieu d’en comprendre les bienfaits et leur valeur spirituelle?

Mais je peux comprendre que pour certain une “Angelina Joly” soit plus attractive qu’un pauvre croyant en transe spirituel…

Manue

Sources :
wikipedia.org,
le tatouage thailandais.com,
you tube,
dailymotion

Entrez votre prénom et votre email ici pour recevoir vos fonds d'écran gratuits

(Au fait  nous haïssons les spams : nous ne donnerons ni céderons jamais votre mail à qui que ce soit...)



14 Responses to “Le Yantra ou Sak Yant : le sacré encré dans la peau”

  • bally.p Says:

    Je vient juste de r entre de thaïlande avec un t!!!atoo thai s était une expérience
    super

  • Srey Bé Says:

    Bonjour, très bel article mais je me permet d’apporter quelques éclaircissement quant à l’origine des Sak Yant. Tout d’abord ces tatouages tiennent leurs origines du peuple khmer, l’époque où le royaume de kampuchea s’etendais jusqu’au Vietnam et à la Thaïlande tel que nous les connaissons de nos jours. Il semble même que ces tatouages existaient bien avant Le royaume d’Angkor (à confirmer, ce qui est sur c’est qu’il existait pendant Angkor) il avaient pour but de protéger contre les sorts et permettait bonheur longévité et réussite entre autres.
    Bien après les sak yant ont été utilisé lors des guerres ou combat. Les soldats étaient tatoué de sak yant

  • Srey Bé Says:

    (désolé je reprend) donc les soldats étaient tatouée pour leur porter « chance » et protection durant leur période de combat, je tiens notamment ça d’une source fiable puisque mon oncle s’est fait tatoué il y a environs 30 ans de ça lorsqu’il à du être soldat, la tradition perdure depuis le royaume d’angkor… Ceci dit je ne suis pas sûre que ce soit encore le cas jusqu’ici. ces tatouages étaient uniquement effectué par des moines au temple.
    Perso, je connais un peu l’histoire étant moi même d’Asie du sud-est et je peu certifier que les écritures sont de l’ancien cambodgien… Ceci dit depuis l’arrivée de ces tatouage en Thaïlande, j’ai l’impression que c’est devenu un phénomène de mode alors que ces yant son remplis de signification surtout pour les bouddhistes donc je trouve ça dommage. Il y a toujours un rituel lorsque qu’on se fait tatouer un sak yant et à mon avis il faut être croyant pour se permettre ce genre de tatouages.

  • manoo Says:

    merci à toi pour ces infos et pour ton analyse ;)

  • Juliette Says:

    Je possède deja un tatto thaï (fait en france, car je n’ai pas les moyens d’aller la bas, malgré l’attraction que j’ai pour ce pays, cette culture et ces traditions), et je souhaiterai me faire un prière en 5 lignes, mais comment personnaliser les lignes et trouver des tattoueurs expérimentés dans ce genre de tattouage ?

    • manue Says:

      je pense que ta plus grande chance de trouver un bon tatoueur qui serait spécialisé dans le tatouge traditionnel il faudrait que tu te renseignes sur les conventions de tatouage dans ta région, et que tu regardes si un artiste fait du traditionnel..

  • Mavichavel Says:

    Ou habite tu ???
    Il y as de bon tatoueur partout, il sufit de lui expliquer le theme

  • maeva Says:

    bonjour,

    pour ma part étant de père asiatique, je comprend l’importance du rituel mais en france cela reste rare de trouver ce genre de tatoueur et très coûteux. j’ai donc opté pour des tatouages créés par mon père et qui ont aussi un symbole profond dans notre culture. Le rituel à sa place mais n’est pas indispensable. Il faut vivre avec son temps!!!! ^^

    • manue Says:

      je suis d’accord mais l’optique que nous adoptons dans nos articles est de faire connaitre la force de ces anciennes traditions et de ces rituels et leurs liens avec la création artistique. ;)

  • melissa Says:

    Bonsoir,
    Je viens de perdre ma maman. Nous étions depuis longtemps attirees par le bouddhisme et une rencontre d’une femme tibétaine dans une boutique parisienne a confirmé mon envie de me convertir. Je souhaite me faire tatouer quelque chose en hommage de ma maman. Elle adorait les éléphants. Je sais que Ganesh fait partie de l’hindouisme. Aussi je sollicite vos conseils pour le choix de mon tatouage et pour savoir aussi si cela arrive que des moines bouddhistes se déplacent dans tes temples parisiens pour effectuer cet acte sacré ? Merci beaucoup

  • manue Says:

    le plus simple serait de contacter les monastères et demander si il a des cérémonies d’organisées à paris.Il Y A UN TATOUEUR qui s’appelle pat dee wan qui exerce ces tattoos traditionnels avec le respect de la piritualité qui incombe ;)peu etre peux tu le contacter et en discuter avec lui ;) http://www.sak-yant.be/categorie-11881156.html

  • mark Says:

    en France vous avez luck qui tatoue des yant depuis +de 22 ans… en Espagne il y Joser perez qui l fait aussi depuis pres de 14 ans. Les 2 ont vécus sur place.
    http://yantsak.wordpress.com/2013/08/04/sak-yant-tattoo/
    respekt,
    mark.

  • manue Says:

    merci Marc pour les infos!! On nous demande souvent et nous partagerons ces dernières ;)
    A bientôt

Leave a Reply

Cochez cette case pour afficher un lien vers le dernier article de votre blog :-)

Vérification humaine : afin de vérifier que vous êtes bien un être vivant et non un robot, veuillez saisir ce que vous voyez dans la case...