8d103g-copie-1

Les hommes nourrissent alors un besoin d’invoquer des esprits. Les grottes sont profondes et propices à l’imagination ;
c’est là où les hommes et les dieux se
rencontrent : l’ANTRE DES DIVINITES…

 

 

 

 

 

 

Les chapelles Sixtine de la préhistoire :

Les grottes ornées apparaissent lors de la dernière ère glaciaire.
La plupart des grottes ornées sont situées en Espagne et en France.

Elles sont d’abord considérées comme simplement décoratives.

1879, Marcelino Sanz de Sautuola explore la grotte de Altamira près de Santander en Espagne et découvre de fabuleux dessins polychromes. D’abord pris pour un canular elle se révèlera authentique qu’en 1902.

Une datation au carbone 14 révèlera sans aucun doute possible qu’ils ont été exécutés il y a 13000 ans avant J-C.

Découverte d’Altamiraaltamira02
Photo : enroquedeciencia.blogspot.com

C’est la mise à jour de la culture de l’âge de pierre : l’art pariétal qui utilise les reliefs des parois pour donner vie aux animaux peints.

1940,  découverte de  la grotte Lascaux par 4 jeunes gens, grotte où sont peints de splendides dessins, polychromes eux aussi, sur les parois.

Picasso dira à ce sujet “on a pas fait mieux.”

Grottes de Altamiraaltamira
Photos : dinosoria.com

Bien plus que décoratives, les peintures de ces grottes ont une fonction rituelle selon Jean Clottes.

Sur 500 grottes, seules une trentaine sont décorées.
Norbert Ajoulat.

Des hommes considérés comme incultes, créent un univers peuplé de mythes et de symboles.

Des hommes chasseurs, cueilleurs ou/et des hommes artistes?

Quelles techniques ont-ils pu mettre en œuvre pour réaliser de telles merveilles? Est-ce pour rendre hommage aux esprits des animaux?

 

 

Là où les hommes et les dieux se rencontrent

 

 

 

 

 

Du génie technique à l’explosion

culturelle :

Durant cette période, une migration vers des territoires plus riches en gibier, plus facile à capturer, permet l’amélioration des conditions de vie.

Grâce à l’abondance de nourriture , les hommes perfectionnent leurs techniques de fabrication d’outils.

Ce sont des progrès déterminant pour l’évolution de l’homme.

outils-lascaux-releve-glory

valise_mode-de-vie Photos : hominides.com

Objets en silex, armes, harpons, domestication du feu, aiguille à chat pour coudre finement les vêtements, lampes à suif ou à graisse, peaux taillées sur mesure, sont autant de savoirs qui vont être acquis à cette époque.

 

Un monde de mythes et de symboles :

Les hommes nourrissent alors un besoin d’invoquer des esprits. Les grottes sont profondes et propices à l’imagination, c’est là où, les hommes et les dieux se rencontrent, l’antre des divinités.

Les premiers hommes à s’y aventurer ont ils cru entrer dans le monde des esprits?

La peintures est alors utilisée comme médiateur entre le monde des hommes et le monde surnaturel, des esprits et des morts.

La force de l’image renforce et donne vie à leurs croyances.

Les hommes, de cette époque, nous montrent du bout des doigts  la richesse de leur imagination, des images fortes et fantastiques.

Panneau_sorcier_RDR-0823e La lionne, le bison et triangle pubien

C’est, sans doute, la naissance des sentiments religieux et de nombreux rituels. La découverte  de parures dans des sépultures, renforce l’idée de célébrations de cultes envers les défunts, destinées  à la vie dans l’au-delà.

La poudre rouge, dont sont couverts les morts, est la même qui sert à certains dessins dans les grottes… Elle peut être considérée comme une poudre sacrée.

Est-ce la naissance d’un art et d’une religion?

 

 

 

 

La métaphore de la vie et le culte de la

nature?

A Lascaux, nous réalisons, que ces hommes sont d’excellents observateurs de la nature. Les animaux sont représentés dans des postures et des livrées* spécifiques, correspondant aux saisons.

CHEVAUX : en livrée d’ hiver début du printemps / TAUREAUX : en livrée d’été / CERFS : en livrée d’automne.

 

Cerfs de Lascauxlascaux

Chevaux de Lascauxlascaux_grotte_prehistorique

 

 

 

Ils sont représentés en période de rut, création de la vie, comme métaphore de la création du monde.

Ils utilisent la méthode du flocage pour les aplats (souffler du pigment sec sur la roche avec un outil en os proche de la sarbacane ), des pinceaux en fibre végétale mâchée, des lampes à suif, des pigments extrait du sol de la grotte et des omoplates d’herbivore servent de palette.

Que ce soit un artiste isolé ou un travail de groupe, nul ne le sait, mais tout ceci démontre une organisation bien réfléchie.

Des échafaudages en bois sont montés pour atteindre les plus hauts plafonds.

Les hommes y sont très rarement représentés, les paysages et végétations y sont totalement inexistantes.

Dans l’ordre des représentations :  les chevaux dominent, puis viennent les aurochs, bisons, cerfs et bouquetins car ils dépendent d’eux pour survivre et se vêtir.

Ils sont supérieurs en nombre, taille, puissance et en rapidité. Ils leurs prêtent donc des qualités magiques.

 

 

Lascaux la mystérieuse

 

 

 

 

 

Lascaux le mystérieux sanctuaire :

Depuis plus de 100 ans les préhistoriens cherchent à percer le mystère…

Des signes énigmatiques, rectangles, ovales et lignes de points côtoient un bestiaire de 1800 animaux peints ou sculptés à même la paroi.

Les premiers explorateurs de cette grotte diront qu’il en émane une force mystérieuse et mystique…

La facture exceptionnelle de la salle dite “des taureaux” fascine ; sans doute lieu de rassemblement religieux. Les animaux semblent y arriver de toutes parts.

Des motifs sont cachés sous d’autres visibles. En effet,   la lumière infra rouge laisse apparaitre des dessins en filigranes (voir article “L’art préhistorique : à l’origine de l’astronomie?)

Selon prof.Dr.Gerhard Bosinki c’était un sanctuaire , un monde qui se partage en 3 niveaux.

-“Le monde d’en bas” gouffre profond où coule de l’eau,
-“l’étage intermédiaire” celui où nous vivons,
-“le monde supérieur ” celui des esprits.

Cette division du monde en trois partie perdurera jusqu’au christianisme.

A Lascaux il existe aussi “un monde d’en bas” appelé “le puits”.

Nous y découvrons la plus énigmatique des représentations, un bison tué par un “homme à tête d’oiseau” (peut être un shaman en transe) et un rhinocéros qui s’enfuit, ainsi que des lampes à graisse.

 

8d103g-copie-1Le “sorcier” et le rhinocéros – Photo : comprendre.over-blog.fr

 

Est-ce une offrande à un chasseur tué pendant une chasse?

La salle des taureaux serait aussi un haut lieu sacré, les images servant peu être à faire comprendre, aux jeunes, les mythes fondateurs de l’époque. Cela pourrait être, aussi, le lieu où les shamans  pratiquaient des rites initiatiques (comme c’est le cas dans de nombreux peuples premiers).

 

L’énergie créatrice comme support rituel

 

 

D’autres lieux sacrés, métaphores

de la vie :

> Grotte de Niaux (Ariège – 11000 et 12000 ans avt J.C) :

Les paléontologues y ont trouvé des dessins en forme de flèches.
S’agit il  de dessins de rituel pour demander les faveurs des esprits?
Ces signes géométriques  sont ils des marques pour se repérer dans les souterrains?

Pourquoi le renne, l’animal le plus chassé, est il le moins représenté?

niaux
Bisons Grotte de Niaux

 

30% des dessins sont des formes géométriques,
ils ont donc un rôle important.

Bedeilhac Photo : ariegeterrede.free.fr

Les objets sculptés ont un rôle tout aussi important que les peintures, celui de talismans.

cap-blanc Abris sous roche du Cap Blanc

D’après les analyses, Les sculptures de l’abri sous roche du Cap Blanc dans le Périgord,  étaient aussi colorées que les fresques rupestres.

Une figurine de mammouth en ivoire, trouvée en Allemagne et datée entre 30000 et 36000 ans avant J.C , montre que de l’art figuratif, issue de cette incroyable énergie créatrice ; était déjà bien aboutie à cette époque.

Pour réaliser de telles œuvres, une observation minutieuse de l’anatomie et des mouvements des animaux est indispensable.

Les dessins seraient le support du rituel shamanique. Soit le shaman entre directement en contact avec le monde surnaturel,  soit il reçoit des visions.

Cela expliquerait  le rôle important  des représentations des animaux, comme des esprits vus dans ses visions. D’où les dessins de rites sacrificiels présents dans certaines grottes.

Il a été montré que ces grottes ont été utilisées pendant des millénaires comme le montre de “nombreux dessins rafraichis” pour conserver leur force magique.

 

La force magique des peintures…

 

 

 

> Grotte de Cosquer (à Cassis 1991) :

Une grotte sous marine fabuleuse ; découverte par hasard par un plongeur qui lui donnera son nom.

On y trouve des mains négatives antérieures aux peintures et gravures de 27000 ans avant J.C.

145 animaux au charbon de bois  datant de 18000 ans avant j.C. Fantômes sortis de la nuit des temps.

Des marques sur les stalactites démontrent, sans doute, une utilisation des compressions calcaires pour produire des sons.

> Grotte Chauvet (dans les gorges de l’Ardèche 1994) :

L’analyse  indique la date de 32000 ans avant J.C

S’y trouvent les plus anciennes créations artistiques de l’humanité, ce qui remet en question les théories sur l’histoire de l’art.

447 animaux aussi élaborés que ceux de Lascaux et Altamira deux fois moins ancien.

D’habitude moins représentés, les rhinocéros et les lions y sont en majorité.

L’homme de l’âge de pierre  montre, ici, une maîtrise bien plus ancienne du dessin et surtout de la perspective.

 

Au milieu, une créature mi-homme mi-bête se compose,  d’un bison (principe masculin),  d’une lionne (principe féminin) et d’un triangle pubien. Elle serait une déesse de la fécondité.

 

> La grotte du Tuc d’Adoubert :

Des petites figurines de bisons sont retrouvées  à “l’étage intermédiaire”.

3 bisons, un mâle, une femelle, et un bébé ; au dessus d’eux un étrange personnage dessiné veille sur eux…

“Le sorcier”, comme l’appelle les paléontologues, est représenté comme mi homme mi bête. Il se trouve dans l’étage intermédiaire de la grotte, il pourrait s’agir d’un shaman veillant sur une métaphore de la vie.

La disparition de ces rites donnera naissance à d’autres croyances, d’autres moyens d’expression.


 

 

 

L’origine de l’art et de la religion?

 

Bien des réponses manquent à la compréhension des messages venus du fin fond de la nuit des temps…

Ces découvertes stupéfiantes qui ont été faites depuis Altamira, modifient considérablement notre vision de cette époque.

Mais ne nous éclairent t-elles pas d’une lumière saisissante sur les origines des croyances, de l’art, de la religion, de la science et du savoir?

 

Manue 🙂

Définition :
*livrées : plumage ou pelage de certains animaux.

Sources :
Vidéo Arte “Hommes et Dieux des cavernes”
dinosoria.com
enroquedeciencia.blogspot.com
hominides.com
comprendre.over-blog.fr
ariegeterrede.free.fr

5 thoughts on “Les grottes de l’âge de pierre : naissance de l’art et de la religion?

  1. très intéressant, j’ai hâte de voir les peintures et les sculptures qui ne vont pas manquer de vous influencer

  2. merci anthony, c’est le but des articles faire découvrir des trésors inestimables, si loin et pourtant si proche de nous 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *