village de Soroly-Art dogon

Le peuple Dogon : un art ancestral et fascinant!!
C’est  l’un des peuples les plus énigmatiques et les plus créatifs d’Afrique.
Découvrez à travers cet article, l’art de l’harmonie, et dont le mythe fondateur reste à ce jour toujours un mystère!!

Il serait prétentieux de ma part de pouvoir faire le tour de la culture Dogon en un article tant cette culture est riche et complexe… Mais j’aimerai, au moins, susciter la même fascination  ressentie lorsque j’ai commencé mes recherches sur ce peuple…laissez moi vous présenter  les croyances, la culture et l’art de ce peuple aussi complexe que créatif.

Sculpteur dogon, sculptant un pilier de togouna

sculpteur dogon

Les Dogons vivent dans les régions reculées du Mali mais ce qu’on appelle communément Pays Dogon, s’étend de la falaise de Bandiagara, prés du Niger, au Burkina Faso, certains se sont installés jusqu’ en Côte d’Ivoire.

territoire dogon

 

Omolo, la face mystérieuse de la religion Dogon :

Mon point de départ est le mythe fondateur (et les rituels qui en découlent) qui est à la base de cette culture et de leur mode de vie.
Peuple animiste* au départ, il a succombé aux sirènes de l’Islam pour la majorité et du Christianisme pour une minorité, mais malgré cela les rituels “païens” restent profondément imbriqués dans leur vie quotidienne, sociale et religieuse.

Il permet de comprendre leur profond respect de la nature, leur sens de la pensée symbolique, le rôle de la parole et la dualité de l’homme.

Art Dogon

art dogon

Couple originel

Couple originel-Art dogon

C’est en octobre 1946, par la voix d’un vieux chasseur du nom de Ogotemmêli, rendu aveugle par l’explosion de son fusil, que fut révélé à Marcel Griaule le mystère…

Le dieu Amma est le dieu unique qui créa la terre. Il fit de cette dernière sa femme. De cette union naquît un fils du nom de Yurugu (ou renard pâle). Il ne connaissait que la première parole, la langue secrète sigi so. Par la suite la terre donna un couple d’enfant  jumeaux appelé Nommo (fait d’argile et de salive) ils étaient à la fois mâle et femelle. Maîtres de la parole, ils l’enseignèrent aux 8 premiers ancêtres des hommes, quatre couples de jumeaux nés d’un couple de jumeaux façonnés à l’argile par Amma.

Le chiffre 8 reste à ce jour un chiffre important dans le quotidien et la culture des Dogons.

Autre représentation du couple originel

couple originel-Art dogon

 

Le Hogon :

Le chef spirituel est appelé “Hogon”. Il est élu parmi les plus anciens du village, une fois élu il est soumis à une réclusion de 6 mois où il ne peut ni se laver, ni se raser, ni être touché. Vêtu d’un vêtement blanc, ses repas sont apportés par des jeunes filles impubères dans des coupes spéciales appelées “ogo banya”, ces coupes lui sont remises par son prédécesseur lors de la cérémonie d’intronisation.

Hogon devant sa maison

dogon-maison-hogon

Intérieur de maison du Hogon

maison-du-grand-hogon

Masque représentant Lébé le premier Hogon

représentation du hogon

Après l’initiation,  le Hogon porte un bonnet rouge et un brassard de coquillage sacré qui indique sa fonction, il devra aussi vivre seul dans sa maison afin que le serpent sacré “Lébé” vienne lui rendre visite la nuit pour le purifier et lui communiquer la sagesse. Il est le prêtre du culte de Lébé (Lébé séru est le premier ancêtre Dogon, qui, enterré au pays du Mandé ressuscite et prend la forme du renard).

Représentation du serpent Lébé

serpent lébé-Art dogon

Coupe rituel du Hogon

Coupe de hogon - Mali - Musee du quai Branly, Paris

 

L’art de l’harmonie :

La culture Dogon est l’une des mieux préservées au monde depuis des millénaires, basée sur des idées complexes et ordonnées, des rituels ou rien n’est donc laissé au hasard et sur un système d’institution encré dans la tradition.

L’un des aspect les plus surprenant pour nous occidentaux,  est la recherche absolue de l’harmonie qui se traduit dans plusieurs rites, entre autre, le rituel des salutations (très raffinées) à chaque fois qu’un Dogon en rencontre un autre, coutume qui se répète à plusieurs reprises dans tout le village et toute la journée. Un autre consiste à ce que la femme félicite l’homme et l’homme remercie la femme, les jeunes montrent leur appréciation des anciens et à leur tour les anciens reconnaissent les mérites des jeunes ainsi de suite.

Togouna et ses pilier finement sculptés

Toguma aux piliers sculptés-Art dogon

La construction du “togouna” (case à palabre) est présente dans chaque village. Elle permet aux anciens de discuter des affaires du village. Elle est constituée de 8 piliers sculptés de symboles Dogon sur lesquels repose 8 couches de chaume (8 étant la référence aux 8 premiers ancêtres). Très basse elle permet de garder l’ombre et la fraicheur… Certains guides avancent que la hauteur restreinte empêche quiconque de s’emporter sous peine de se cogner violemment le crâne.

Togouna et ses piliers ouvragés

Piliers deToguma-Art dogon

 

Rites funéraires :

Le rituel funéraire est aussi très élaboré et il se décline en trois temps.


> Lors du décès le corps du défunt est lavé et ensuite déposé à l’air libre dans les failles d’une falaise qui sert de cimetière, son âme reste alors dans le village.

Cimetière Dogon

Pays-Dogon-cimetière Dogon

> Dans un second temps, après quelque mois, des funérailles sont organisées afin que les proches et la famille rendent hommage au défunt, son âme erre toujours dans le village.

> Dans un troisième temps, le rituel appelé “ dama”, consiste en une cérémonie collective qui concerne tous les défunts décédés, les années précédentes.

Appui tête faisant parti du mobilier funéraire du Hogon

appui_tete_funeraire_en_bois_ajoure_qui_fait_partie_du_mobilier_funeraire_des_tombes_de_hogon-Art dogon

Cette cérémonie, qui peut durer trois jours, invite toutes les âmes à rejoindre les ancêtres, les masques sont alors sortis pour exécuter une danse et un défilé,  indiquant ainsi la fin du deuil.

Danse des masques

dogon danse-Art dogon

La danse chez les Dogons exprime à la fois la formation du monde, l’organisation du système solaire,le culte des divinités et les mystère de la mort. L’une des plus connue est celle de la danse des masques.

dogons_013 -Art Dogon

Danse-de-masques-à-Sangha -Art Dogon

On remarque, ici, combien les Dogons font une distinction entre les morts anciens et les mort récents, leur donnant une fonction différente.

Les morts anciens représentent la tradition et les institutions, ils sont les fondateurs des lois et les législateurs.

Les morts récents, eux, veillent à l’ordre, la justice, la droiture, la solidarité, à l’observance de la tradition et des lois initiées par les morts anciens, ils sont le corps exécutif des morts anciens.

 

Art divinatoire :

Le rituel de la table du renard est un autre aspect de la relation à la spiritualité, la table sert d’instrument de divination. Le devin suite à une demande de la part d’une personne ayant des problèmes, trace sur le sol un grand rectangle divisé en plusieurs cases où se trouvent des symboles et de petit bâtons plantés dans le sol.

Devin et sa table du renard

Sorcier lecteur table du renard 1-Art Dogon

Le devin demande alors à la personne de jeter une poignée de cacahuètes. Tous deux ne reviendront que le lendemain matin, une fois que le “renard”
(en fait un chacal) aura mangé les cacahuètes en piétinant la table, et ainsi le devin interprète les traces et les bâtons renversés et peut prédire l’avenir.

 

Le mythe de Sirius B :

Le mythe de Sirius B est un des mystères qui jalonne encore aujourd’hui la culture Dogon. De nombreux livres ont été écrit sur la cosmogonie des dogons.

Certains avance l’hypothèse, que les connaissances ancestrales Dogon  seraient issue de visites d’extraterrestres amphibiens venus de Sirius (The Sirius Mystery (1976) de Robert KG Temple et le Dieu d’eau de Marcel Griaule (1947).

En 1991, l’ethnologue Walter Van Beek, après des dizaines d’années passées auprès des Dogons, n’hésite pas à dire qu’il n’a trouvé aucune trace d’une tradition autour de Sirius dans la cosmogonie Dogon et réfute cette thèse.

Il n’en reste pas moins que la cosmogonie Dogon intègre des faits astronomiques non observable à l’œil nu et qui dépasse les moyens techniques disponibles chez les Dogons, comme les 4 satellites de Jupiter, les anneaux de Saturne et Neith un satellite de Vénus, ce dernier n’existe pas mais à été reconnu pendant 2 siècles par la communauté scientifique.

Il se pourrait, donc, qu’un érudit ait été en contact avec les Dogons entre le XIIème et XVIIème siècle et aurait partagé ses connaissances, les Dogons par la suite auraient assimilé ces connaissances dans leurs croyances.

 

Ceci n’est qu’un aperçu des nombreux mythes et rituels qui jalonnent le quotidien du peuple Dogon et il serait injuste d’occulter certain aspect de cette culture.

Leurs talents créatifs s’expriment à tous les niveaux que ce soit en sculpture, en musique, en danse, en architecture, en ferronnerie, en dessin et en tissage. Ils feront l’objet d’un prochain article !

Qu’est ce qui vous a étonné le plus dans cet article?

 

Définitions :

* Animiste : L’Animisme explique à sa façon les mystères de la vie et de la mort. Les animistes attribuent à toutes les choses de la nature (plante, objet, animal) une âme. Quatre éléments fondamentaux composent la nature : l’eau, la terre, l’air et le feu. Ces éléments sont sous le contrôle d’un être suprême, mais il existe également des dieux intermédiaires, ayant des fonctions plus spécifiques et souvent associés à un des éléments. L’Animisme peut ainsi être vu comme une relation triangulaire entre la nature, les êtres humains et le sacré. Le sacré n’est accessible qu’à certaines personnes, des intermédiaires, qui se chargent de faire le lien avec les êtres humains. Les ancêtres du village, de la famille sont des intermédiaires privilégiés.

*La cosmogonie : (du grec cosmo « monde » et gon « en­gendrer ») c’est la science ou système de la formation de l’Univers. Des récits oraux de cosmogonie fondent presque toutes les religions et sociétés traditionnelles.Des milliers de légende de création du monde et de récits cosmogoniques traditionnels relatifs aux origines du monde, des dieux ou des institutions, appartiennent à la catégorie des mythes fondateurs. Les figures idéales et les modèles intemporels y ont donc une place importante.

 

 

 

 

 

 

Sources :
wikipedia.org, agoras.typepad.fr, projet22.com

5 thoughts on “Art Dogon, spiritualité et finesse

  1. On devrait généraliser la construction de togouna dans nos entreprises (très très basse pour avoir des réunions plus calmes). Plus sérieusement quels sont les contacts avec le monde dit ‘civilisé’ car ce n’est pas facile de garder des traditions aussi fortes face aux nouvelles générations. C’est étonnant que cette population reste inconnue du grand public; mais c’est peut être ce qui les protège

    1. malheureusement ils se font rattrapper par la culture occidentale de consommation…espèrons que les nouvelles générations garderons encore longtemps ces tradition ancestrales 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *