L’île de Pâques : “la Grande Rapa”

Elle fut visitée par le premier européen, le navigateur néerlandais Jakob Roggeveen, le jour de Pâques, le 5 avril 1722, et comptait alors près de
4 000 habitants.

ile-de-paques

 

L’île se trouve à 3 700 km des côtes chiliennes et à 4 000 km de Tahiti, l’île habitée la plus proche étant Pitcairn à plus de 2 000 km à l’ouest. L’île de forme triangulaire, d’environ 23 km dans sa plus grande dimension, couvre 162 km2. La population comptait 3 304 habitants en  2002. Son chef-lieu est Hanga Roa.

 

easter-island-map

Rapa Nui veut dire “La grande Rapa” en langue rapa nui.

 

Origine des insulaires de Rapa nui : peuple sculpteur

Venait-il du Pérou ou de Polynésie?

Un marqueur appelé “motif polynésien” propre aux peuple polynésien, fut trouvé lors d’une étude ADN effectuée sur des ossements.

Cela fait des polynésiens, un des plus grand peuple marin du monde en colonisant plus de 350 iles, parcourant des milliers de miles nautiques, un exploit inégalé et stupéfiant encore à ce jour.

L’occupation de l’île date au plus tard de l’an 700 selon l’étude au carbone 14, puis ils restèrent isolés du monde pendant 1000 ans.

Ce qui n’empêcha pas une prospérité tant dans l’agriculture que dans  la pêche, comme l’ont montré la découverte de centaines de vestiges de maisons. La population a pu dépasser les 12000 habitants, soit 4 fois plus qu’aujourd’hui.

 

 

les Moaïs: “le visage vivant de nos ancêtres”

Ce qui en fait une île extraordinaire, ce sont ces sculptures géantes “les Moaïs” qui ont décontenancé les scientifiques du monde entier ces 300 dernières années.

les-moai-d-ahu-akivi_940x705

> Comment ont-ils pu les fabriquer?

> Comment ont-ils pu les transporter d’un bout à l’autre de l’île?

> Pourquoi ont-elles été sculptée?

Fabrication :

Rano Raraku est la carrière où elles ont été extraites.

Il reste environ 300 statues à différents stades de fabrication.

20796-1217705891 Moaï non terminé

Fabriqués avec seulement des burins de pierre, c’est un travail long et fastidieux qui devait prendre des années.

Transport :

Selon la légende elles auraient marché… Or le mode de transport le plus pratique devrait être en position horizontale pour certain.

D’autres affirment qu’elles auraient été déplacées debout.

Des controverses apparaissent et des reconstitutions sont expérimentées pour trouver la réponse. Elles ont parcouru une distance de 16 km et certaines atteignent les 60 tonnes!!

Signification :

Dieux vestiges d’une ancienne civilisation prospère qui a conquis le Pacifique?

Inspiration extraterrestre?

439px-Ile_de_Paques_1872_by_Pierre_Loti
C’est un insulaire (habitant de l’île de Pâques), qui trouva la réponse, qui pendant longtemps resta inaccessible. Celle-ci se trouvait dans langue rapa nui locale.

En effet, les moaïs s’appellent aussi: “arina ora oté tupuna” : le visage vivant de nos ancêtres.

http://www.wat.

tv/video/mystere-ile-paques-premiere-11b5s_2ey17.html

 

 

La découverte de corail d’une forme dont personnes n’arrivaient à comprendre l’utilité confirma cette hypothèse.

rapa-nui-dimanche-lundi-mardi-857

Ces coraux sculptés correspondent aux cavités des yeux des moaïs.

Leurs yeux, une fois remis dans les cavités, redonnent vie aux statues.

Ce sont des représentations de chefs, fiers, résolus et le regard franc. C’est la tradition du culte des ancêtres des polynésiens, mais qui dépassent tout ce qui a été découvert à ce jour.

Toutes différentes, elles immortalisent un chef défunt, sur leur plateforme à mi chemin entre les vivants et les morts.
Dos à la mer, elles veillent sur le peuple, pour l’inspirer et le protéger.

 

 

Disparition d’un peuple hors du commun :

Certaines statues sont renversées de leur pied d’estal causant de grands dommages…

Serait-ce les traces d’ une vengeance?

Des légendes fragmentaires parlent de période de terreur et de cannibalisme mais rien ne le prouve.

Les scientifiques ont découvert des traces de fabrication d’armes,  entre autre des pointes de flèche en pierre.

Après datation au carbone 14,  elles datent d’un siècle avant la venue des européens et de la même époque où la carrière des moaïs a été abandonnée.

Rapa Nui Slide Show, 2007

L’étude de différents squelettes donnent une réponse stupéfiante aussi.

tout laisse à penser qu’il s’agit d’une guerre fratricide.

Qu’est ce qui a causé un tel déclin social et culturel?

En examinant les restes osseux de repas, les chercheurs remarquent un changement intriguant.

La découverte de nombreux os d’oiseaux indique que l’île abritait une grande colonie d’oiseaux de différentes espèces donc une source d’alimentation conséquente.

Les chercheurs constatent , alors, qu’ à l’époque où est abandonnée la carrière aux 17e siècle tout ces oiseaux avaient disparu. Soit entre 25 et 30 espèces répertoriées étaient épuisées.

Il en est de même avec les poissons, comme le thon, les marsouins, macros, abondant , au départ, dans l’alimentation des insulaires et qui a ensuite entièrement disparu au 17e s.

En découle une famine traduite par la sculpture de statuettes aux formes saillantes.

rapanui2

Cette période de disette entraina des conflits entre tribus menant irrémédiablement au cannibalisme… Ultime ressource alimentaire!!

 

 

Explication d’une catastrophe écologique :

Mais qu’est ce qui engendra une telle catastrophe?

L’épuisement des ressources de l’île? Pourquoi une “absence totale d’arbres”, comme l’ont écrit les premiers visiteurs dans leur journal de bord?

En effet le bois est nécessaire à la fabrication de canoës pour la pêche et le transport des statues géantes mais aussi pour l’habitat des oiseaux et des hommes ainsi que les outils agricoles

C’est le pollen, découvert dans différentes couches de boue d’un lac, qui donne une idée de la végétation de l’île à l’époque.

Dans les plus récentes ( les moins profondes) se  trouvent du pollen d’herbe, qui se trouve effectivement sur toute l’île. Mais dans les couches plus profondes se trouve du pollen de palmier en abondance qui indique que l’île en était recouverte.

les statues scellent le destin tragique de l’ile et de ses habitants

La théorie qui découle de toutes ces découvertes, montre aussi que la taille des statues augmentaient avec le temps et que la forêt de palmier rétrécissaient dans le même temps.

L’impact de la compétition au gigantisme statuaire des tribus fût irréversible.

Le plus stupéfiant exemple de déforestation, dont l’écoulement des pluies appauvrit la terre nourricière.

Plus de bois, plus de canoës, plus de poissons , plus d’agriculture ni de possibilité de s’enfuir.

 

Résultat d’une catastrophe écologique :
“une guerre fratricide et la fin d’un peuple flamboyant et unique” !

La disparition des ressources naturelles et coincés sur une île au milieu de nulle part, les insulaires n’ont eu d’autre choix que de s’entretuer pour survivre.

Ils détruisirent les statues des ancêtres qui les avaient abandonnés à leur sort et pour lesquels ils avaient tant sacrifié.

Parabole à l’usage du monde entier!!

La plus significative des leçons pour notre planète et notre civilisation pilleuse de ressources naturelles, même renouvelables…
Saurons nous tirer toutes les leçons que l’histoire de cette petite île du Pacifique nous a transmis à ses dépends?

le mystère demeure…

Une théorie semble remettre en question cette catastrophe

Elle est basée sur les journaux de bord des premiers explorateurs qui ont mis le pied sur l’île.

Ils la décrivent comme regorgeant d’ignames , de patates douces, de cannes à sucre et d’une population robuste… Bien loin de l’île misérable qu’elle aurait dû être après une telle catastrophe

Il notent qu’il n’y avait aucune trace de catastrophe, de guerre, ni présence d’arme.

La crise était sans doute terminée lorsque les européens arrivèrent et quelque chose a permis aux habitants de se remettre de celle ci.

Comment ont-ils pu se sortir de cette situation de crise?

Des représentations datant d’après la catastrophe montre des bas reliefs trouvés a Ororu, représentant des créatures mi hommes mi oiseaux…

300px-Makemake

L’homme oiseaux représente ce que ce peuple peu désirer de plus cher :  sortir de cet enfer…

Créature sacrée à but économique et sociale, elle  s’inspire de la frégate, le grand prédateur du pacifique et capable de parcourir de grande distance.

 

 

Le culte de l’homme oiseaux :

Ce culte engendra une compétition annuelle impliquant toutes les tribus de l’île ayant pour but de couronner le nouvel homme-oiseau.

isla-de-pascua-idioma-iconos

Orongo_Birdman

Chaque chef de clan désignait un champion, ils devaient descendre la falaise abrupte, se rendre à la nage (dans une mer pleine de requins) sur  l’île (motu iti) d’en face à 1 mile de là pour attendre les derniers spécimens existants de frégates qui nichaient là et s’emparer du premier œuf pondu.

Le premier arrivé devait le remettre au chef de clan qui était ensuite couronné homme-oiseau.

sans-titre motu iti

Ce clan avait gagné de fait le droit aux ressources pour 1 an.

Ce qui c’était traduit en guerre fratricide se transforma en compétition inoffensive et au partage de la nourriture.

Un incroyable effort de partage qui permit à chaque membre de la société, de profiter de nourriture répartie de manière équitable, ce qui permit un retour à la stabilité sociale.

 

La fin d’un monde :

La société s’était donc remise des fléaux qu’elle avait engendrés mais  ne survécu pas au dernier

La venue des européens… de la maladie… inconnue jusqu’alors… la syphilis … provoquant  des stérilités, puis la traite des esclaves par la suite ramena la variole… En quelques années, seuls 15 insulaires survécurent…

C’est le choc de deux mondes en tout point différents, qui entraina la fin de ce peuple qui était pourtant parvenu à rétablir son équilibre…

 

Cette histoire ne reflète t-elle pas toute l’histoire de l’humanité?

Saurons nous en tirer les bonnes conclusions ou sommes nous déterminés à avoir le même destin?

 

 

 

 

 

Sources:
wat.tv / document france 5
Wikipedia.org
Site à voir : rapanui

5 thoughts on “l’île mystérieuse : l’île de Pâques

  1. Une belle leçon d’humanité; à la fois émerveillé par la technique qui permet de comprendre des mystères insondables et la bêtise de l’homme qui hier comme aujourd’hui n’a pas de limite.
    J’aime bien le tableau de l’homme oiseau et je ne serais pas surpris de voir une inspiration dans la prochaine galerie de LN.
    Enfin un grand merci pour cet article que j’ai proposé dimanche dernier (hasard ou cadeau de LN/Manue ?)

  2. Agréable à lire et riche de connaissances.certaines légendes ne mériteraient elles pas de rester sans explications,quand le mystere plane l’imagination n’a plus de frontiéres…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *