Cette semaine, Wonderful Art vous emmène explorer un monde extraordinaire, celui de l’art psychédélique !
Un voyage haut en couleur, aux confins de l’imaginaire et de la créativité.
Là où l’esprit repousse les limites de la création et influence toute les formes d’expressions artistiques de son époque.
Un mouvement qui ébranle une société aux conventions sociales et politiques  rigides, en manque d’inspiration et d’idéaux.

Un art qui met à mal le conformisme des normes sociales, et est une véritable révolution intellectuelle, artistique et spirituelle.

Révéler l’âme en expérimentant certaines substances hallucinogènes comme pouvaient le faire certaines tribus de part le monde.

Une quête spirituelle qui donne naissance à une contre-culture riche et éphémère.

Comment, l’art psychédélique, a t-il influencé la littérature, la musique, le cinéma, les arts graphiques?
Bonne découverte!

 

2001_odysée de lespace-kubrick-entree_monolithe

When logic and proportion have fallen sloppy dead
Quand la logique et les proportions sont mortes négligemment
And the white knight is talking backwards
Et le chevalier blanc parle à l’envers
And the red queen’s off with her head
Et la dame de cœur veut lui couper la tête
Remember what the dormouse said
Souviens toi de ce que le loir dit :
Feed your head, feed your head
Nourris ta tête, nourris ta tête (ton esprit)

Jefferson Airplane “white rabbit”

Naissance d’un univers utopique :

Le terme “psychédélisme” trouve son origine en 1956 dans la correspondance entre le psychiatre H.Osmond et Aldous Huxley, lorsqu’ils cherche comment désigner l’effet des substances hallucinogènes sur la connaissance du psychisme.

09-09-1966-magazine life cover

Le psychédélisme : du grec ψυχη = psyche, âme et δηλειν = dẽlein, visible, clair, signifiant « révélateur de l’âme ».

Il devient un mouvement au milieu des années 60.

Porte étendard de la contre-culture, il valorise les perceptions sensorielles de drogues hallucinogènes telles que le LSD, les champignons hallucinogènes (psilocybe), la mescaline, l’ayahuasca, la MDMA ou encore le cannabis.

mushroom2

Le mouvement prend son essor dans un contexte socio-politique écrasant.

Le mouvement psychédélique et ses représentants s’opposent en effet à la censure, à la violence de la guerre (Vietnam), à la rigidité des conventions sociales et sexuelles.

peace and love 1967

Sous le leitmotiv “Peace and love”, il permet la mise à mal des institutions grâce au développement de nouvelles expériences, qu’elles soient musicales, graphiques ou spirituelles.

Il devient, alors, à l’origine d’une révolution culturelle à contre courant qui influencera nombre de domaines artistiques comme la littérature, la musique, le cinéma et les arts graphiques.

Il puise ses racines dans la “beat generation”, de Jack Kerouac et lui associe un puissant désir d’abolir les sens et les consciences .

Littérature :

Les précurseurs du psychédélisme en littérature, sont les écrivains de la “beat generation”, comme Jack Kerouac, Allen Ginsberg ou William S. Burroughs.

alan ginsberg,william burroughs-jack kerouac

Mais pas seulement, les livres “ Substance mort” de Philip K. Dick et “Las Vegas Parano” de Hunter S. Thompson décrivent très bien les expériences psychédéliques paranoïaques.

 »Electric Kool Aid Acid Test” de Tom Wolfe décrit, lui, les débuts du psychédélisme aux Etats-Unis.

Mais c’est surtout avec son livre “ Les Portes de la perception” qu’Aldous Huxley explore ce monde nouveau.

huxley les portes de la perception

Ces écrivains (entre autres) nous offrent des univers à la fois plein de liberté, d’amour, de renouveau spirituel et intellectuel mais en révèlent, aussi, les côtés pervers (addiction, maladie mentale* comme la déréalisation ou la dépersonnalisation, la mort).

Cela se retrouvera avec le psychédélisme dans la musique.

Musique :

psyche-art-Bill-Graham

Quatre grands genres de musique peuvent être associées au mouvement psychédélique : le rock psychédélique, la pop psychédélique, le trip hop et la psytrance.

Parmi les représentants du rock psychédélique on trouve les Doors, le groupe Pink Floyd, les Byrds, les Grateful Dead, les Animals, Jefferson Airplane, Janis Joplin, Jimi Hendrix… 

affiche doors

Parmi ceux de la pop psychédélique, les Beatles, The Kinks, Small Faces, Traffic et The Beach Boys avec notamment leur single Good Vibrations.

Le trip hop, dérivé du hip-hop, se caractérise par une musique dite « planante », mélancolique et calme, tels : Massive Attack, Archive, Portishead et Wax Tailor.

La psytrance est la branche du mouvement psychédélique associée à la trance . Elle est caractérisée par un rythme rapide et des basses fortes, sans interruption, sans changement et recouvertes par beaucoup d’autres rythmes.

Ses principaux berceaux sont Goa en Inde, le Japon, Israël et l’Europe.

keep-calm-and-listen-to-psytrance-5

Un aspect psychédélique est aussi reconnaissable dans d’autres styles musicaux comme dans le funk de George Clinton et  des Funkadelic, dans le jazz, le rythm and blues de Dr. John, dans  l’album Babylon, et le folk de Bob Dylan.

L’influence ne se limite pas à la littérature et la musique, le psychédélisme a influencé le cinéma et les arts graphiques.

Cinéma :

Le psychédélisme dans le cinéma se retrouve soit partiellement soit totalement.

Dans des  films comme “Head” avec les Monkees et le film d’animation “Yellow Submarine” tiré de la chanson des Beatles, le psychédélisme est présent  du début à la fin.

TheBeatles-YellowSubmarinealbumcover

Il est présent aussi dans l’esprit et l’esthétisme dans des films comme “Barbarella” de Roger Vadim en 1968 tiré de la BD Jean-Claude Forest.

On peut le découvrir, aussi le temps de quelques scènes, dans des films comme “2001, l’odyssée de l’espace” de Stanley Kubrick, particulièrement dans la scène finale du trip  de couleur et de formes mouvantes.

2001-odyssée de l'espace- kubrick

2001-odyssée de l'espace- kubrick

2001-odyssée de l'espace- kubrick

Des films comme “Psych-out” de Richard Rush, sorti en 1968 ou “Zabriskie Point” Michelangelo Antonioni, sorti en 1970, montrent eux la scène musicale hippie et psychédélique.

Dans “Hair” et “Easy Rider”, on note  une optique plus sociologique en montrant les problèmes qu’engendrent le mode de vie hippie, en totale contradiction avec le puritanisme américain de cette époque.

Hair_affiche_2

Les films de la série des “Austin Power” fera passer le psychédélisme dans l’escarcelle du mercantilisme et non plus dans celui de la contre-culture.

Reste un bastion où il survit encore c’est celui des arts graphiques.

Arts graphiques :

Deux domaines ont particulièrement développé l’art psychédélique : La création d’affiche de concert et de pochettes de disques.

pochette album

Contemporain du Pop Art, l’art psychédélique avec ses images déformées, aux couleurs vives, discordantes et acidulées, parait agressif au premier abord.

Pourtant, cette imagerie fait plus référence à la spiritualité, à l’amour, à l’univers, au cosmos ou la nature.

C’est Bill Graham producteur de concert dans les années 60, qui est à l’origine de la prolifération de ces affiches pour la promotion des concerts des Grateful Dead, Jefferson Airplane, Big Brother and the Holding Company.

big five-Alton Kelley, Wes Wilson, Victor Moscoso, Rick Griffin, et Stanley

Une douzaine d’artistes, en particulier Alton Kelley, Wes Wilson, Victor Moscoso, Rick Griffin, et Stanley « Mouse » Miller (qui seront nommés les Big 5 et formeront le Mouse Studios) révolutionneront l’imagerie musicale en étant les témoins de cette période particulièrement créative.

Le style est fait d’enchevêtrements et de courbes sinueuses qui se multiplient à l’infini (comme les fractales).

fractale-psychédélique

L’usage de couleurs saturées et multiples est caractéristique. On retrouve l’influence à la fois de l’Art nouveau (en particulier d’Alphonse Mucha), les expériences visuelles liées à la prise de drogues hallucinatoires (en particulier le LSD) et de l’art indien.

Alfonse Mucha

bob-masse-bob-dylan-et-paul-simon-en-concert

Les affiches de concerts, les tickets de concerts, les prospectus pour les groupes et bien sûr les pochettes de disques, deviennent de véritables œuvres d’art qui bientôt vont envahir le monde en conquérant aussi la mode, le design et l’architecture.

Le courant psychédélique s’est éteint en 1973 avec la fermeture du Fillmore.

denverpyschadelicmarch09-denvers museum of art-wes wilson-victor moscoso

En une dizaine d’années, il aura eu le temps de marquer, définitivement, les esprits, mais aussi de s’exporter. Car à la même époque de l’autre côté de l’Atlantique, on veut aussi transgresser les codes et tenter de nouvelles expériences.

Le psychédélisme a profondément marqué de son empreinte une époque troublée. Malgré sa fugacité, son influence a définitivement révolutionné son époque dans tous les domaines de l’art et de la culture.

Plus qu’une contre-culture, elle a non seulement nourrit l’âme des nombreux artistes, mais a ouvert la porte a un formidable élan d’espoir de changer un monde, qui n’était pas en adéquation avec leurs aspirations d’un monde meilleur.

Il a offert le moyen de percevoir autrement les choses et de partager, cela, avec le plus grand nombre.

Le “Peace and love” qui semble bien galvaudé aujourd’hui n’aurait-il pas toute sa place encore aujourd’hui dans notre société en manque de repères, d’idéal et aliénante ?

Manue.

*Une étude de 2013 a montré que la consommation de psychédéliques en tant que telle ne favorisait pas l’apparition de troubles mentaux .

Bonus : Le psychédélisme aujourd’hui  et d’hier avec Larry Carlson et Jefferson Airplane

Cliquez ici

et ici

 

 

 

 

Sources :

http://culturebox.francetvinfo.fr/musique/electro/the-museum-experience-la-culture-psychedelique-sexpose-a-pau-75599

http://fr.wikipedia.org/wiki/Psych%C3%A9d%C3%A9lisme

http://www.franceinter.fr/emission-pop-etc-les-annees-psychedeliques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *