vévé vodoo-dessin vaudou-www.wonderful-art.fr

 

 

Cette semaine, nous partons à la rencontre du culte vaudou. Religion à part entière, autant crainte que méconnue et mystérieuse pour la plupart d’entre nous. Pourtant certains éléments nous sont familiers, car divulgués de manière négative par nombre de films américains et autres religions monothéistes,  qui en ont fait un culte maléfique et violent. Ici,  nous allons découvrir les fondements, la culture, le panthéon de ce culte riche et fascinant… loin des images d’Epinal et du sensationnalisme dont la culture consumériste occidentale nous abreuve…

 

Cérémonie vaudou

haiti_vodou_culte

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Film “Vaudou” de Jacques Tourneur, 1943

film vaudou

Aujourd’hui, ce culte et les objets qui y sont associés sont à l’affiche dans l’exposition Les Maîtres du désordre du musée du Quai Branly.Serait- ce la une façon de rendre justice à cette religion aussi mystérieuse que fascinante,  ou est-elle une arme contre l’oubli?

Birago Diop, le conteur et poète sénégalais

« Ecoute plus souvent
Les choses que les Êtres.
La Voix du Feu s’entend,
Entends la Voix de l’Eau.
Ecoute dans le Vent
Le Buisson en sanglots :
C’est le souffle des ancêtres.

Ceux qui sont morts ne sont jamais partis :
ils sont dans l’Ombre qui s’éclaire
Et dans l’ombre qui s’épaissit
Les Morts ne sont pas sous la Terre :
ils sont dans l’Arbre qui frémit,
ils sont dans le Bois qui gémit,
ils sont dans l’Eau qui coule,
ils sont dans l’Eau qui dort,
ils sont dans la Case, ils sont dans la Foule :

Les Morts ne sont pas morts. »

(Leurres et Lueurs, Présence Africaine, 1959)

Les origines :

Elle trouve son origine dans les forêts primitives sacrées d’Afrique occidentale, comme celle de Ouidah au Bénin,  et celle de Osun-Oshogbo au Nigéria et remonte à la nuit des temps…Elle entame une migration sur tout le continent américain surtout en Louisiane, en Haïti, à Cuba et au Brésil  avec la traite négrière.

La religion Vaudou est née de la rencontre entre le culte traditionnel yorubas et des divinités fon et ewe. Elle étend son influence avec l’expansion du royaume fon d’Abomey au XVIIe et XVIIIe siècle. Elle est le fondement culturel des peuples issus des migrations des états du sud du golfe du Bénin.

Vaudou que l’on prononce vodoun est un dérivé d’un mot yorubas qui signifie dieu ou esprit. Il est l’ensemble des forces invisibles ou des dieux dont les hommes tentent de s’octroyer la puissance ou la bienveillance. Il est l’affirmation du monde surnaturel et l’ensemble des pratiques qui permettent de rentrer en communication avec celui-ci.

Danse vaudou africain

danse vaudou

Il est le culte issu d’une culture, d’un art,d’ héritage,d’une tradition orale, de rites,de danses, de la musique, d’un art de la médecine, mais aussi d’ un pouvoir et d’une justice.

Vaudou d’Afrique et vaudou du nouveau monde (ou chrétien) :

Danse vaudou africain

vaudou africain

Le vaudou, comme on l’a vu, vient d’ Afrique occidentale, mais le vaudou se pratique partout où des esclaves ont été déportés. Il s’est étendu à l’Amérique, aux Caraïbes, et surtout en Haïti.

Interdit par les colons et les chrétiens de part les rituels mystérieux , il est considéré comme malveillant et barbare. En effet,  la célébration de ce culte était passible de mort ou d’emprisonnement et donc était pratiqué en secret.

Cérémonie vaudou chrétien

Ceremonie-vaudou chrétien

La culture vaudou s’est mélangée à la culture des sociétés esclavagistes en y intégrant des rituels et des conceptions chrétiennes (vaudou chrétien ou du nouveau monde) afin de le rendre plus acceptable.

Autel vaudou

autel VAUDOU

En 1950, le Vatican fait la paix avec le vaudou et permet l’intégration de tambours et de mélodie vaudou lors des messes.

Le vaudou du nouveau monde se caractérise par des rituels comme la possession spirite, les sacrifices d’animaux, la croyance aux morts vivants, et les célèbres poupées vaudous.

Le vaudou perdure aujourd’hui et ses pratiquants affichent sans craintes leur croyance.

La culture vaudou arme politique ?

Le culte vaudou est-il une force politique et spirituelle contre les abominations de l’esclavage, ou est-elle une arme puissante de résistance à toute forme d’oppression qu’elle soit culturelle, spirituelle ou politique de part son mystère et la crainte qu’elle suscite?

Lors de la traite des noirs, les négriers ont utilisé des rites vaudou afin de briser toute résistance à la déportation. Les esclaves devaient tourner autour d’un arbre ,appelé arbre de l’oubli, afin d’oublier leur attachement à leur culture, leur patrie, leur religion et ainsi mieux les soumettre.

Ces esclaves (ceux qui survivaient au voyage) ont pu sauvegarder de manière parcellaire leur foi et leurs croyances grâce aux chants, la musique, les danses, ou en pratiquant leur culte en secret.

Rituel vaudou

vévé vodoo-dessin vaudou-www.wonderful-art.fr

C’est en Haïti où l’exemple est le plus flagrant. Le vaudou a servi non seulement à garder vivant en eux les traditions et la culture d’origine africaine, mais il a permis aussi à ceux-ci de trouver la force de subir les atrocités commises durant l’esclavage grâce à la peur du vaudou (de l’ignorance né la peur).

Représentation tambour vaudou

vévé vodoo-dessin vaudou-www.wonderful-art.fr

Ce sont les tambours haïtiens qui ont donné la force aux esclaves de se révolter et ainsi créer la première nation noire d’Amérique. Malheureusement cela se retourna contre eux avec l’arrivée de Papa Doc, plus connu sous le nom de François Duvalier, qui une fois au pouvoir, se servit des aspects les plus noirs de la religion vaudou pour asservir et effrayer son peuple et ainsi assoir son pouvoir. Il se montrait avec les attributs du baron samedi, gardien des cimetières et annonciateur de mort. Il a pu ainsi terrifier son peuple jusqu’à sa mort.

Personnage du baron samedi

baron-samedi

Art vaudou,de la clandestinité au musée, la résilience d’une culture :

L’art vaudou peut-il être une arme contre l’oubli ou est-il le témoin de la résilience d’une culture?

la religion vaudou doit son “salut” à son incroyable capacité à intégrer des éléments de cultures des pays où elle s’implante, à la fois pour être plus acceptable aux yeux des non-initiés,  mais peut être aussi pour apaiser les traumatismes que ses pratiquants ont subi dans leur histoire.

La culture vaudou a réussi, le tour de force, de passer de l’art primitif inspirant la crainte à un art contemporain qui inspire la plus grande fascination en conservant toute sa spiritualité et sa force.

> les vévés : sont des dessins éphémères qui n’ont pas à l’origine de vocation illustrative. Fait avec de la poudre (blanche ou rouge) à partir de farine de maïs, de blé, de cendre ou brique rouge.

vévé vodoo-dessin vaudou-www.wonderful-art.fr

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il est une sorte de code d’appel des esprits et des dieux (Lwas). Il est exécuté en une fois, d’un trait entre les doigts, sur le sol, les jambes écartées pour les cérémonies spécifiques. Il sera effacé sans remords par les pieds des danseurs.

vévé vodoo-dessin vaudou-www.wonderful-art.fr

Au delà de l’aspect graphique, il n’a de sens et de force que pour les initiés qui exécutent les rituels qui s’y rattachent. Les vévés sont spécifiques à chaque lwas et peuvent comporter des différences régionales.

vévé vodoo-dessin vaudou-www.wonderful-art.fr

vévé vodoo-dessin vaudou-www.wonderful-art.fr

> Les drapeaux : sont des éléments très importants dans le culte vaudou. Fait de toiles particulières, ils mettent en relief soit des personnages soit des symboles liés à la religion vaudou.

Œuvres de Jean Baptiste Lafleur, Port-au-Prince

vévé vodoo-dessin vaudou-www.wonderful-art.fr

vévé vodoo-dessin vaudou-www.wonderful-art.fr

vévé vodoo-dessin vaudou-www.wonderful-art.fr

Les drapeaux sont confectionnés à partir de tissus, où sont cousus à l’aiguille des paillettes colorées et des perles sur un dessin préalablement tracé au crayon. Le drapeau est un élément de communication entre les adeptes, il a pour fonction de saluer ou accueillir l’esprit du vaudou.

> Les poupées et autres objets de culte : ont longtemps été considérés péjorativement comme des fétiches ou comme emblématique d’une religion démoniaque. Issus de la tradition et de la sculpture africaine, fait en bois, en fer, ou avec des objets du quotidien.

Botchio ethnie Fon (Bénin)

fetiche-fon-

Autel avec ses objets de culte

autel vaudoo-vévé vodoo-dessin vaudou-www.wonderful-art.fr

Ils trônent sur les autels et ils ont pour fonction soit d’incarner le dieu ou l’esprit invoqué, soit ils possèdent un rôle catalyseur de prières, de vœux ou de contenant à une âme ou un sentiment qui y est enfermé.

Statuette lié au culte de mami wata

culte mami wata 2

Dans la tradition vaudou un objet inanimé devient un média, un support, ou la matérialisation du monde invisible.

> Le chant, la danse et la musique :
La danse, le chant et la musique sont aussi des aspects les plus fondamentaux dans la religion vaudou, ils font partie intégrante des rituels. Le chant transmet une émotion, mais il a aussi permis de sauvegarder certains rites de manière orale.

vaudou danse

Ce sont les tambours qui occupent le premiers plan, ils sont le lien délicat entre le monde humain et le monde invisible. La musique sacrée mais aussi la danse, permet au serviteur du dieu de basculer vers une transe et ainsi laisser l’esprit incarner son corps et ainsi s’exprimer librement. Si les rythmes et les danses ont des différences régionales, chaque esprit  ne peut être “ amadoué” qu’avec les rythmes qui lui sont spécifiques. C’est pour cela que l’apprentissage est complexe et commence dès le plus jeune âge.

haiti_vodou_culte

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est à travers l’ensemble de ces éléments que la religion vaudou a pu perdurer et survivre jusqu’à aujourd’hui. A la fois empreints de mystère, de crainte, ils sont la mémoire et les pierres angulaires de cette religion.

VAUDOU danse 2

Hier considérée comme  un art malveillant, aujourd’hui à la valeur et la force spirituelle s’ajoute la fascination et l’émerveillement face à la beauté esthétique qu’il soit primitif ou contemporain. Qu’il soit d’hier ou d’aujourd’hui il porte en lui le secret d’une spiritualité puissante et bienveillante.

Le panthéon des dieux vaudou :

Le vaudou est  un culte voué à l’esprit du monde de l’invisible. A chaque cérémonie, le prêtre ou la prêtresse demande de l’aide à  l’esprit de papa Legba pour ouvrir les portes des deux mondes.

Comme le chamanisme et l’animisme, il est d’abord le culte des forces de la nature telles que la mer, la foudre, la maladie etc. En voici une liste non exhaustive car il existe des variantes selon les pays où il est pratiqué.

> Dan : le python, animal sacrée entre tous, il a assisté à la création et soutient de l’univers. Son culte est répandu dans la région Ouidah ou l’on trouve beaucoup de maisons aux serpents.

Culte du python au Temple du python de Dangbé au Bénin

python animal sacré

> Mami wata :
(Mamui Ata qui veut dire “je serre les jambes”, pour garder ce que la déesse à ensemencé):
est la déesse mère des eaux, crainte par les pêcheurs elle est à la fois nourricière et destructrice. Elle symbolise la puissance suprême. Elle est souvent représentée sous forme de sirène ou de femme brandissant des serpents.

Représentation de mami wata

mami wata-vévé vodoo-dessin vaudou-www.wonderful-art.fr

autel dédié à mami wata

culte mami wata

> Mawu :
(prononcé man-whou qui veut dire “inaccessible”) est le dieu suprême qui règne sur tout les autres. Il n’est représenté nulle part, ni d’aucune manière, ni associé à des objets comme les autres dieux car il n’a pas de forme. Il n’intervient pas dans la vie des hommes, et a justement créé les dieux vaudous pour être en relation avec les hommes et le monde.Il est plus un concept qu’une divinité.On le dit bienveillant avec toutes les créatures.

> Les Lwas (prononcé Lowas) :
esprits ou divinités inférieures, il en existe une multitude. Elles ont pour fonction de rentrer en communication  ou collaborer avec les humains. Ces esprits se matérialisent sous forme d’objet inanimé de la nature comme une pierre ou un arbre (ce qui est proche de l’animisme). Parmi les plus important Lwas, il y a :

Veve lwas, représentation graphique de lwas

representation lwas-vévé vodoo-dessin vaudou-www.wonderful-art.fr

> Erzulie (Erzulie freda) : déesse de l’amour

> Gu : dieu de la guerre et des forgerons

> Sakpata : dieu de la terre , de la guérison et de la maladie

> Dambala,le dieu serpent vaudou du Bénin :
Dambala : esprit de la connaissance (le dieu serpent). Le serpent et  plus précisément le python est vénéré car il est le lien avec les ancêtres. Il incarne le pouvoir incommensurable du bien. Il est représenté par 2 serpents enlacés verticalement comme le croisement harmonieux du mâle et de la femelle. Il est celui qui uni le ciel est la terre sous le commandement de dieu. Dambala est le dieux de la santé et de la prospérité, il incarne toute la sagesse spirituelle vaudou en apportant la pluie et en fertilisant le sol.

Effigie du dieu Dambala

effigie-de-maitre-damballah-vévé vodoo-dessin vaudou-www.wonderful-art.fr

Hebieso : dieu de l’orage et de la foudre

dieu de la foudre

Papa Legba : il est l’intermédiaire, le messager entre les deux mondes en Haïti.Il est associé à Saint Pierre car il détient les clés de l’enfer et du paradis( il est représenté avec des serpents à ses pieds).

Représentation graphique de Papa Legba

papa legba-vévé vodoo-dessin vaudou-www.wonderful-art.fr

Dans la religion vaudou en Afrique, il n’y a pas de concept d’enfer ni de paradis, Legba est le dieu de la réflexion.

Dans le culte vaudou l’âme va sous l’eau et si la famille exécute les bons rituels, l’âme habitera les générations futures, pour perpétuer le cercle de la vie et de la mort.

Idées reçues et préjugés sur le vaudou :

Poupées “botchio” ou vaudou :
(qui veut dire figure ou cadavre ayant reçu des pouvoirs). C’est la pratique de la sorcellerie sur poupée à épingle.

Botchios de l’ethnie Fon

botchio vaudou-fon

Ce sont à l’origine des figurines en bois anthropomorphes dans lesquelles on insère des chevilles en bois entourées de liens fait de végétaux puissants. Au Congo il y a une amulette sacrée à l’intérieur qui sert à exhausser les vœux. Les chevilles de bois sont insérées dans les centre de pouvoir.

Poupée vaudou

botchio

Elles servent surtout à guérir, ou recentrer son énergie. Si elles sont utilisées de manière négative, elles auront un effet négatif, si elles sont utilisées de manière positive, elles auront alors un effet positif. Elles seront, par la suite, fabriquées en tissus pour être mieux dissimulées.

Un précepte haïtien illustre bien cela car il dit : “tout est poison, rien n’est poison.”

L’utilisation négative de ces figurines n’est pas un précepte de la religion vaudou, encore une fois c’est pour affaiblir et discréditer le culte vaudou. Ces poupées ont même un rôle reconnu pour leurs vertus psychothérapeutiques.

Botchios

botchios

En effet, les figurines peuvent emprisonner les sentiments d’une personne,  lui conférant un sentiment de pouvoir et de sécurité.

la croyance aux mort vivants ou zombies : est une sanction sociale avant tout. Elle consiste à ressusciter les morts pour un sort incertain, comme devenir esclave au service du prêtre qui a opéré le rituel. Les scientifiques ont découvert qu’un poison (tétrotoxine) pouvait avoir de tels effets,en paralysant le système nerveux tout en gardant la conscience du sujet intacte. Cette toxine 1000 fois plus puissante que le cyanure, peut avec une dose de l’équivalant d’une tête d’épingle tuer un homme.

Cette pratique n’est que très peu répandue dans les rituels vaudous, elle a été surtout diabolisée par les missionnaires protestants afin de l’éradiquer, mais aussi par les films américains friand de sensationnalisme.

Il existe aussi un rituel appelé zombie astral ou des étoiles, où l’âme du sujet est enfermé dans un contenant, pour la aussi servir d’esclave à celui qui a opéré le rituel.

Lorsque le rituel se sert de restes humains (rituel présent dans presque  toutes les religions y compris chrétienne), il n’est que la représentation d’une philosophie qui nous est proche… “Nous sommes poussière et redeviendrons poussière”

Sacrifice animal rituel pour “rendre sacré” l’animal :
En effet en latin sacrifice veut dire “rendre sacré”. C’est un sacrement très important dans la religion vaudou, et ce qui est considéré comme un acte brutal contre la vie n’est en fait qu’un puissant hommage à celle-ci. N’oublions pas qu’il y a de nombreuses références à ce genre de sacrifice et qu’il est au cœur de la tradition judéo-chrétienne. Aujourd’hui, il est considéré aux Etats-Unis comme un acte soumis à la liberté religieuse garantit par la constitution.

Pourquoi dans nos sociétés, l’abatage d’animaux (dans des conditions beaucoup plus scandaleuse) serait-il plus acceptable que celui opéré lors d’un rituel religieux?

La possession spirite (possession volontaire et provisoire par les esprits) : C’est lorsque l’esprit parle à travers le corps, elle doit être perçue comme une pratique inoffensive de pure expression de la foi.

vaudou

Elle est appelée aussi transe médiumnique, elle met la personnalité, du prête ou de la prêtresse de côté, pour laisser l’esprit s’exprimer. L’esprit monopolise alors le corps et la voix et devient une révélation spirituelle. La possession spirite est le point culminant du rituel vaudou qui permet de parler à l’esprit dans un moment de grâce divine.

Transe médiumnique ou possession spirite

Transe_culteVaudou

Elle nécessite un entrainement pour les non- initiés. Le sujet demeure conscient mais sans aucun contrôle de son corps, une fois terminée, le sujet ne garde aucun souvenir, seuls ceux qui ont assisté à la cérémonie tirent profit des bienfaits de la communion avec l’esprit.

En conclusion, la religion vaudou doit sa sauvegarde à celles et ceux qui ont cru en son pouvoir et qui malgré toutes les tentatives d’éradication ont réussi à la pratiquer en secret,  puis en l’adaptant aux cultures propres aux pays où elle s’est implantée.

Elle a permis à ses adeptes de trouver la force de survivre à toutes les sévices de l’esclavage, de prendre en mains leur destin, et de garder un lien avec la culture africaine et opérer sa résilience avec un art contemporain tout autant spirituel.

Exposition “vaudou” à la Fondation Cartier

exposition fondation cartier

 

J’aimerai terminer cet article avec l’espoir que celui-ci ait pu changer la vision déformée,  que nos sociétés occidentales ont sur une forme de spiritualité les plus fascinante et encore mystérieuse. Voici une religion qui loin d’être démoniaque ou maléfique est tout le contraire, elle donne une force vitale ,spirituelle, culturelle, et politique à tous ceux qui la pratique,  la comprenne et surtout la respecte dans tous ses préceptes ancestraux.

N’est-il pas dommage que cette religion soit encore dénaturée par des préjugés ancrés en nous comme les chevilles dans leur botchio? Une plus grande visibilité (exposition d’objets rituels dans les musées) rendra t-elle enfin justice et une meilleure compréhension de l’esprit vaudou? Ou faut-il qu’elle garde tout son mystère pour pouvoir survivre à nos sociétés consuméristes?

 

 

Sources :
wikipedia.org,
le mystère vaudou (dailymotion)

One thought on “VAUDOU, ou l’esprit entre mystère, fascination et incompréhension

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *